litteratureMaurizio SERRA vient de faire publier en français (GRASSET)l'Histoire de la vie de MALAPARTE (1898/1957) écrivain-reporter-journaliste- Italien qui est resté volontairement mal connu des français si ce n'est par deux romans "kaput" et "la peau".

Son adhésion partagée entre collectivisme et individualisme, puis au fascisme italien dont il a été un des théoricien avec son courant basé sur le retour à la nature, avant de s'opposer au dérives réactionnaires de Musssolini, puis contre la montée d'hitler et des Nazis pour finir sur son lit d'hôpital (cancer) par se convertir au catholiscisme et adhérer au Parti communiste Italien a de quoi en laisser plus d'un interrogatif. Voilà pourquoi un livre comme celui de Serra est le bienvenu pour avoir une autre approche de cet écrivain à l'esprit libre et à l'écriture provoquante et solitaire comme la villa qu'il avait fait batir(1937) sur le bord d'une falaise à l'est de Capri.

Ce livre apporte en 634 pages, dans une écriture soignée, un portrait complet de cet homme dérangeant qui semble avoir adopter pour son esprit que,comme les états totalitaires, ce qui n'est pas interdit est obligatoire" Malaparte (nom qu'il s'est choisi pour faire le pendant à Buonaparte "qui n'avait pas réussi"), n'hésite pas à devenir reporter journaliste pour transmettre son plein d'émotion et d'indignation sur la vie pendant et après la guerre, avec froideur et rigueur comme l'exige le métier, en réservant pour ses romans ce droit des écrivains à transgresser la réalité pour faire ressortir la vérité cachée. Certains de ses romans sont batis comme des plans séquences pour le cinéma: " quand on est lâche il faut l'être jusu'au bout...si on ne fait pas le mal on comprend que le mal n'est pas inévitable ni inguérissable".

(il a publié une revue "Europe" en Italie qui avait obtenue la participation de PICASSO, JOYCE...)

Cette biographie vivante et sans complaisance donnera sûrement envie de redecouvrir les écrits de ce Toscan dans l'âme qui disait des toscans qu'ils ont une curieuse façon de se mettre à genoux en restant debout.

"MALAPARTE" M. SERRA ed Grasset 23 € récompensé par le "prix CAZANOVA".

*