hh_hitler_holliwoodLe "journal du dimanche" attire notre attention cette semaine sur un livre qui traite de la comédie française au cinéma.

" les comédies françaises " (au cinéma) D'OLIVIER MONGIN (Edition du moment 182 pages 16,50€) lui permet de se livrer à une étude visant à réhabiliter les grandes comédies françaises comme un genre qui a su s'inspirer de l'air du temps pour donner envie au spectateur de venir en nombre au cinéma. Un cinéma populaire où la question sociale est traitée avec bonne humeur et humour, jusqu'aux rires. Pour nous convaincre Mongin s'est appuyé sur plusieurs films à succés ( la grande vadrouille jusqu'aux ch'tis en passant par la vérité si je ments...) qu'il a fait expliquer par des psychanalistes ( les visiteurs), des sociologues et autres chercheurs ( y compris un ancien ambassadeur).

C'est vrai qu' à leur sortie certaines de ces comédies comme Gazon MAUDIT (l'homosexualité féminine) ou LA CAGE AUX FOLLES et autre DINER DE CONS, tirés souvent de succès théatral, ont lever les sujets tabous de la société du 20 ième siécle. Je l'ai dit la semaine dernière, la fréquentation des films français est en baisse et  on continue à être mangée par le cinéma HOLLYWOODIEN.

De ce point de vue le petit film du Belge Frédéric SOJCHER tombe bien pour expliquer comment l'industrie Hollywoodienne du cinéma se comporte comme une dictature qui se donne les moyens pour écraser, les films d'auteurs à petits budgets d'EUROPE.

Le tître " HITLER A HOLLYWOOD" dit bien ce qu'il veut dire.

" j' ai fait un film de combat européen mais c'est aussi un TRILHER avec une intrigue qui ménage le suspens jusqu'au bout.  C'est une vraie histoire avec des élèments historiques réels, notamment des archives.  C'est un film militant mais drôle. Cen'est pas un combat contre le cinéma américain mais contre le système Hollywoodien et sa suprématie. Son but n' est pas culturel, c'est de prendre le plus de place possible (80%). Son but est commercial (faire vendre le plus possible d'objets du commerce américains (Boissons, voitures ...).

J'ai voulu faire un film intéressant, pas un cours d'université. Il vise à obliger le spectateur à denouer le vrai du faux. J'ai fait un choix artistique en filmant avec des images numériques car la vidéo classique est trop plate. J'aime que les personnages filmés soit nets et l'arrière plan floue. J'ai fait quelque chose qui est aussi proche de la bande dessinée en faisant ressortir l'image par la couleur; c'est pas un travail gratuit.

Je pense enfin que le cinéma européen ne doit pas concurencer le cinéma Hollywoodien en faisant pareil que lui. Nous devons garder notre identité culturelle, on doit rester attacher à une culture. En Europe on n'échange pas assez; il faut que l'on soit plus ouvert aux autres formes de culture pour s'enrichir mutuellement".

Ce trilher de 1 h 25 a pour héros central la célèbre actrice Française Micheline PRESLE ( plus de 85 ANS).

Il  est certain que "Hitler à Hollywood" ne sera jamais vu dans aucune salle de cinéma d'Amérique, raison de plus pour ne pas bouder son plaisir.

*