On peut dire que PAOLO SORRENTINO n'est pas reparti bredouille de Cannes puisqu'il a reçu le prix du jury Oecuménique qui normalement rassemble plusieurs églises (le concile oecuménique est lui composé des évèques et présidé par le Pape). SEAN PENN qui tient le rôle d'une ex rock-stard qui rentre en Amérique après 30 ans d'abscence a du bien sourire de cette distinction et le réalisateur a dù lui même être surpris car son film,comme son tître l'indique, est le tître d'une chanson de DAVID BYRNE (qui a composé la musique du " dernier empereur" de BERTOLUCCI) le leader du groupe TALKING HEADS; "This muste be the place" est cependant, ainsi que l'indique son auteur, une chanson d'Amour sincère (il a accepté de faire toute la musique du film et de tenir son propre rôle).

L'excuse de l'intrigue est la recherche d'un criminel nazi qui a échappé au père du rockeur pour le venger, mais c'est pour le Réalisateur Italien l'occasion de découvrir différents lieux d'Amérique et de faire découvrir à sa star du Rock les changements intervenus aprés 30 ans d'abscences. Son film est aussi basé sur les relations père/fils ou du moins ce qu'il en reste comme souvenir car c'est la mort du père qui a occasionné le retour du fils prodige.

Après" IL DIVO" sur l'histoire trouble du 1° ministre Italien ANDREOTTI qui avait reçue en 2008 le prix du Jury de Cannes, ce film se présente comme moins spectaculaire et plus comme une prise directe sur l'actualité américaine, mais c'est jamais triste (pour les rapports conflictuels du couple le rélisateur dit s'être inspiré de sa propre vie) avec des moments poétiques. A travers ce film, Sorentino souligne son intérêt pour des musiques comme celle de the CURE avec son chanteur ROBERT SMITH et pour l'acteur SEAN PENN qui offre là encore une très belle prestation d'acteur de cinéma sous les traits de CHEYENNE, une ex gloire du rock qui a gardé une âme d'ado perturbé par la gloire mais qui fait des efforts pour comprendre ce père avec qui il a été longtemps brouillé. Son film est un moment d'Amour sincère.  

Un bon film famillial de fin de vacances qui offre aux jeunes l'accasion d'écouter la musique des parents dans les années 70/8O.

*