cauchemarDanseuse de formation ANNE FONTAINE s'est tournée vers le cinéma (1980) en tant qu'actrice, puis a fait son petit chemin dans la réalisation. Elle aime bien, apparament, faire jouer Benoit POELVOORDE alors que lui dit qu'il n'est pas "un fondu du cinéma d'anne Fontaine". Pour "Mon pire cauchemar " elle l'a confronté à ISABELLE HUPPERT qui est un peu comme le contraire de la personnalité de POELVOORDE avec l'idée finale de rendre crédible que ces deux êtres puissent s'amourracher l'un de l'autre ; idée d'autant plus difficile que pour incarner le mari d'Isabelle, Anne à fait appel à MONSIEUR ANDRE DUSSOLLIER. ELLe joue avec l'image que les spectateurs ont de ces trois acteurs en faisant ressortir, peu à peu, les dessous de la carapace de chacun pour mettre en évidence que les clichés sont dépassés quand on gratte un peu. Poelvoorde dit à qui veut l'entendre qu'il se " fou de la trace qu'il laisse au cinéma" tout en reconnaissant que parfois l'acteur s'est comporté comme une M....".pas trés bien" mais qu'il gère mieux depuis : " je regarde plus rien, je ne dis plus rien...je suis devenu plus raisonnable, Plus sage?".  Quand on lui demande, comme ici, de faire de la comédie, il fait ce qu'il sait faire de mieux " rire", mais précise-t-il : "comique ou tragédien c'est pareil". Le modèle dont il se rapproche le plus dans le mêtier d'acteur c'est selon lui Jean PIERRE MARIELLE (mis a part sa souveraineté), sinon c'est DEPARDIEU pour son côté "fouteur de m..." mais ajoute -il- "ça devient une bataille de défendre ses idées au cinéma".

Pour l'accompagnement musical, Anne a de nouveau fait appel  à la musique contemporaine de BRUNO COULAIS ("Microcosmos"1997- "les Choristes" 2004- "Oceans" 2011).

Le pire cauchemar de la directrice d'une fondation d'art contemporain, mariée à un  "bon vivant", c'est l'intrusion dans son domicile bourgeois des beaux quartiers de "ce type qui déplace beucoup d'air", instinctif, qui bouge beaucoup et qui parle cet argo populaire des gens qui galèrent pour s'en sortir avec un humour de bas étage mais qui fait rire tout le monde, sauf celles et ceux qui sont coincés dans leur bulle culturelle.

Comme disait SOLLERS: "l'humour c'est un instrument de connaissance, une façon d'arracher le masque d'une certaine forme d'hypocrisie, sans cesse renaissante, toujours à combattre" avec B.BRECHT qui  faisait le rapport de l'humour au plaisir et au désir: "c' est le fait des classes ascendantes".

Pour Anne FONTAINE c'est l'art qui autorise l'amour à condition d'avoir un peu d'humour comme pouvaient en avoir des artistes tels PICASSO, DALI et MICHEL-ANGE.

" Mon pire cauchemar" est son 11ième film mais son premier film pour faire rire en cette période qui n'est pas toujours drôle à vivre. Elle n'a pas hésitée à laisser POELVOORDE improviser avec quelques répliques qui apparaisent être des grossiéretées pour faire rire même les plus coincés des spectateurs.

*