LI VENISELes films Italien sont en nombre réduits sur les écrans Français. ANDREA SEGRE, a obtenu le financement de son premier projet de long métrage grâce au prix du festival du film de Rome et c'est le prix de meilleur projet Européen en 2009 qui lui a permis de trouver un producteur pour le réaliser.

Titulaire d'un diplôme de sociologie et de communication, Andréa Segre s'est d'abord interessé aux questions sur les migrations en Europe en tournant plusieurs documentaires en dix ans: "mon expérience du cinéma documentaire m'a permis d'apprécier et de raconter ce qui n'est pas réel mais toujours dans la réalité, de comprendre comment il est possible de saisir la dimension intime et profondément humaine de la réalité, ainsi que la thématique de l'urgence de l'actualité de la société moderne"...."pour mon premier projet de long métrage j'ai epprouvé la nécessité de raconter une histoire qui parle de la relation entre l'identité individuelle et culturelle dans un monde qui tend de plus en plus à créer la phobie de la contamination de l'identitaire. J'avais le désir de parler de deux endroits importants de ma vie: les périphériques multi-ethniques de Rome et Venise, des régions qui ont toutes deux subies une très rapide croissance économique mais également une immigration importante dans un temps très court. Ce sont des villes emblématiques de l'Italie contemporaine"

Venise est un nom de ville qui continue à faire rêver les étrangers; c'est sans doute pour celà que le producteur a décidé de changer le tître de la version italienne "IO SONO LI". " la petite Venise" est la petite île de la lagune Vénitienne CHIOGGIA des pêcheurs Italiens qui regroupe les questions sociales et d'identité de territoire. "C'est une petite île de la lagune avec une grande identité sociale et territoriale...Je voulais montrer quel type de rapports pouvait s'instaurer dans une région comme celle-là peu habituée aux changements. A partir de là j'ai cherché à imaginer la suite... J'ai voulu respecter aussi le mode et le style du film documentaire pour le quel j'avais travaillé avec des acteurs non professionnels."

Les deux personnages principaux de ce film sont une immigrée chinoise qui a dabord travaillée à Rome avant d'être obligée de venir travailler dans un bar de pêcheurs de CHIOGGIA qui est une sorte de vieux monde où elle est enfermée dans le silence d'une mère qui ne travaille que pour trouver l'argent nécessaire à la venue de son enfant. Shun LI est jouée par l'actrice ZHAO TAO de façon remarquable. Il y a dans ce bar un autre immigré Bepi, un vieux pêcheur Slave, qui a été accepté par les pêcheurs italiens qui l'ont surnommé " le poète". Le choix d'Andréa SEGRE à été des plus judicieux avec l'acteur RADE SEBEDZIA qui est lui même un poète et un compositeur aprécié des Yougoslaves. C'est l'amitié et le rapprochement de ces deux êtres qui va créer une tension de la part des habitants et des patrons chinois de Li qui refusent toute idée de changement avec l'idée non conforme qu'ils se font de l'amour, avant de finir par comprendre qu'ils ont le même problème: l'un parce qu'il voit disparaître ses racines et l'autre qui voit les siens abandonner ses racines..

A travers les images SEGRE recrée cette atmosphère étrange en nous faisant percevoir le silence profond de la lagune, ses moments de marée haute et de maréé basse; silence dans lequel est enfermée LI pour cacher sa détresse de ne pas pouvoir rompre son isolement et vivre un bonheur partagé "Je travaille et j'attend". LI a gardé la tradition de la bougie flottante pour la fête du Duanuvu : la fête des bâteaux dragons (le 5ième jour du 5ième mois lunaire la tradition chinoise veut que l'on célèbre la mémoire du Poéte QU YVAN qui était intégre et avait préféré l'exil et le scuicide plutôt que se soumettre à un roi corrompu, en mettant à l'eau des bougies flottantes), Silence de BEPI  qui se définit lui aussi comme un pêcheur immigré "mais pas mort" qui refuse de cacher son affection pour LI en faisant front à l'intolérance.

La petite Venise est un film plein de délicatesse, d'humour et de poésie pour traiter d'un sujet qui fait toujours problème : comment deux cultures se rencontrent et redonnent sens à la vie dans la modeste maison qui reste à flot sur la lagune en dépit des vents et des marées.

Un film Italien chaleureux de 1h 40 qui tient ses promesses et qui n'est pas loin de la poésie de QU YUAN :

 

 -AU DIEU DU NUAGE

Baigné dans la rosée parfumée

habillé de couleurs variées

vous ondulez vos jolis cheveux

émaillant les splendides cieux

Au palais de l'aube à la lune

vous brillez comme soleil et lune

les dragons trainent votre char

vous faites le tour de toutes parts

vous descendez en ondée

et remontez en forme de nuées

Vous regardez la terre en l'air

vous suivez les quatre mers

songeant à vous mon coeur soupire

chagriné qu'il est de ce que j'ai à dire!

-QU YUAN-

*