nettoyage

La Norvège à la réputation d'être un pays qui sert souvent de modèle pour sa qualité de vie. Maintenant on sait que même par moins trente degrés, ils sont capables de vous déneiger le cerveau avec un humour plus noir que n'importe qu'elle idée de la même couleur. REFROIDIS est à la fois une comédie et un thriller-western digne de l'époque du " Bon, la brute et le truand" sauf qu'ici les spaghetti ont été remplacés par ce courant-marin chaud,torride, de l'atlantique Nord.

ca canarde

Le scénario est de KIM FUPZ AAKESON qui a fait du macabre rigolo accompagné par réflexes de références saugrenues avec une imagination qui déborde de bonnes phrases dignes des répliques des "tontons flingueurs" de la belle époque. C'est d'autant plus crédible que ça sort de la bouche d'acteurs qui ne sont pas des tout jeunes du cinéma :BRUNO GANZ, le Suisse a 73 ans et STELLAN SKARSGAAD le Suédois à 63 ans.

bruno ganz

 

 

 

 

bruno GANZ

Paal-Sverre-Valheim-Hagen_

Quand en plus vous avez un acteur comme POLSVERRE VALHEIM HAGEN qui s'en donne à coeur joie à faire un patron de truands maniaco-dépressif, surnommé "le comte", excessif en tout, qui raffole des boites de chocolat rose et de l'art contemporain et qui essaie d'éduquer son fils dont il a la garde avec de bonnes manières tout en s'opposant  à un autre truand idiot et simple autant que violent qui fait dans la drogue:  PA BRUNO GANZ Parrain des Balkans avec ses Serbes, assortis d'une pléiade de seconds rôles tout aussi délirants à l'exemple de cette ex qui va cracher sur la tombe de son conjoint; Vous avez déjà là pas mal d'ingrédients.

Et pourtant l'assaisonnement vient avec STELLAN SKARSGAAD qui incarne un immigré du Nord. Saisonnier tranquille qui passe tout son temps à bord de son énorme chasse-neige pour faire que la route soit praticable jour et nuit. Il vient d'être récompensé du titre de citoyen de l'année. Bref, il mène la vie tranquille de bon père de famille jusqu'à ce que la police l'informe que son fils est mort d'une overdose. Lui pense qu'il ne se droguait pas et qu'il a été tué, mais la police est persuadée du contraire. Alors quand il découvre que c'est bien un crime, il pète un plomb et se met en tête de se venger en tuant celui qui est à la tête de ce trafic de drogue. Il se lance dans un jeu de massacre en bousculant les codes du savoir vivre norvégien et en faisant croire à chaque clan de gangsters que c'est l'autre qui cherche à prendre le contrôle du trafic de drogue, ce qui multiplie les règlements de compte en oubliant que "celui qui se venge est aussi idiot que celui qui torture".... Le nettoyeur des routes devient un "nettoyeur" de la pègre, une machine sanguinaire que plus rien n'arrête jusqu'à sombrer dans la folie de l'absurde et à tirer comme les gangsters avant de réfléchir..

froid

 La réalisation et la mise en scène de HANS PETTER MOLLAND ont fait le reste, sans parler des images du paysage nordique enneigé à frissonner de plaisir:"Le soleil ou le social, il faut choisir" ici on a le soleil et la neige, l'humour et le sang: "Lorsque j'étais enfant, je cherchais toujours à me venger de ceux qui me faisaient du mal, qui m'humiliaient. En ripostant j'espérais me rendre justice et remettre les choses en ordre et qu'ils se rendraient compte de leurs tors; mais comme on le sait cela n'arrive jamais, on obtient juste des représailles et une surenchère de violences. Donc si on ne peut pas se rendre justice autant s'amuser un peu, d'où mon film". Après chaque meurtre le nom du tué est affiché sur un carton où figure son appartenance religieuse (N'oubliez pas que la Norvège est un pays qui a le souci de faire ramasser même les crottes de chiens sur les trottoirs ou dans les caniveaux).

"Mon film est avant tout une comédie avec un penchant prononcé pour l'absurde et le morbide; pouvoir rire de l'absurde et du morbide cela peut être bénéfique et libératoire. C'est aussi un film de vengeance, d'action avec du suspens, des bagarres et des courses-poursuites... Le cinéma est un médium démocratiqque, il n'attend que de la curiosité et de la disponibilité "H.P MOLAND.

caud froid

Pour adoucir les moeurs on a mis un accompagnement musical à la guitare. Comme l'a dit un critique, ce film est une satire sur la Norvège et la stupidité des hommes qui ont le désir de tout dominer en essayant de se venger lorsque ça ne va pas comme ils veulent... (pourquoi en écrivant cela, je songe à tous ces dealers de quartiers que la kalachnikof démange?)

Durée du film 1 h 56

Attention des torrents de sang et d'humour noir coulent sur la neige: personnes fragiles s'abstenir. 

refroid

*