labalaine

 

Le LEVIATHAN est le serpent de mer de la bible qui serait à l'origine des vagues qui perturbent les océans.Personne ne l'a jamais vu, mais tout le monde redoute la violence dont il est capable. Il incarne les souffrances des marins et des hommes en général, créé pour ne rien craindre et capable de bouleverser la terre sans cependant anéantir le monde. Dans le livre de JOB(bible)c'est le principal démons de l'enfer:"la vue du monstre suffit a terrasser et nul n'est assez hardi pour le provoquer car devant lui bondit l'épouvante". Dans son livre JOB incarne un homme intègre qui était très riche (il avait beaucoup de bétail), une femme et des enfants.Il vénérait DIEU; mais un jour Dieu a accepté que SATAN le mette à l'épreuve en le faisant souffrir mais sans le tuer.JOB perd tout ses biens(bétail)et ses enfants.Pourtant Job refuse de croire que c'est Dieu qui veut ça et il continue de le vénérer alors que sa femme, qui a vendu ses cheveux à SATAN pour s'offrir de la nourriture, essaie de convaincre JOB qu'il doit renier DIEU et mourir.Satan, toujours avec l'accord de Dieu, en remet un couche et porte atteinte à sa santé (sans le tuer). Trois de ses amis viennent le voir pour le plaindre et le consoler dans le malheur, mais ils restent silencieux; Ils sont persuadés que si DIEU est juste Job doit être coupable de quelque chose et donc devait être puni.Puis il lui demande, comme sa femme, de désobéir à la Loi divine.Job continue de refuser cette solution  et il leurs explique que ses souffrances ne résultent pas de ses pêchés et il n'y a pas de raison que ça soit Dieu qui veuille le punir. Dieu finira par prendre la parole pour dire que c'est "l'expérience" qui est responsable du monde tel qu'il est devenu; il pose la question à JOB :"as-tu connu les expériences?" Job s'excuse il ne sait pas ce que c'est qu'être responsable du monde et demande pardon à DIEU. En réponse Dieu lui fait rendre tous ses biens et dit que sa femme lui fera encore dix enfants. DIEU dit aux trois amis qu'ils ont eu tord et que pour se faire pardonner ils devront faire des sacrifices d'animaux, pendant que JOB priera pour leur pardon.

 

viathan

 

Le réalisateur Russe ANDREI ZVIAGUINTSEV rappelle que DOVTOIESWSKI disait que :"personne n'est responsable de tout mais chacun est responsable de quelque chose". Les russes ont tendance à penser que la faute est couplée avec une autre, puis une autre encore, etc (les poupées russes)."le monde des humains est confrontée à un telle violence,dans l'injustice que le combat de l'homme contre celui qui veut le spolier, l'exproprier en lui faisant miroiter des avantages ailleurs que l'homme cherchera éternellement sa place dans ce monde et que même s'il apporte les preuves de la corruption ça ne suffira jamais pour l'endiguer, ça reste la loi du plus fort. Ainsi, il doute sur la possibilité de se bonifier et revivre un jour dans le paradis. Mais si on m'enlève tout que reste-il et qui suis-je donc? Quand l'homme est aux prises avec sa propre impasse, demande le réalisateur,devant le besoin et l'incertitude, quand les images de la peur de l'avenir le submergent,il a peur pour les siens,la mort rode et il se demande s'il doit renoncer à sa liberté, à sa volonté. Il faut être habité par la foi pour aider l'autre, dit-il.

 

specul

 

Reconnaissons que bâtir une histoire de film autour d'un tel sujet n'était pas une chose simple et on comprend que ce film ait été récompensé pour la qualité du scénario. ANDREI est parti d'un fait divers où un américain s'était révolté contre le pouvoir de l'état du Colorado qui voulait l'exproprier pour la transposer dans la Russie de 2013. Il dénonce une justice qui est aveugle, une police expéditive et des politiciens véreux fort de l'appui d'un Etat invincible. Le citoyen qui veut continuer de rester intègre et essayer de vivre libre doit ou courber l'échine et se soumettre ou engager une bataille juridique à ses risques et périls:"Je n'ai pas voulu le moins du monde engager une confrontation avec le pouvoir de la Russie d'autant que le film a été financé à 35% par le ministère et le fond du cinéma....C'est une histoire qui peut se dérouler partout.... J'ai ajouté une dose de comique (des habitants tirent à la carabine sur les portraits des anciens leaders de l'union soviétique ,la vodka coule à flot)pour que ce film noir soit supportable". Pour sa sortie en Russie, le réalisateur a travaillé sur un mixage en rendant muet une vingtaine de mots qui tombent sous le coup de la nouvelle loi russe interdisant les expressions grossières, sans toucher aux images.

 

job

 

Les deux principaux acteurs sont ALEXEI SEREBRIIAKOV et ELENA LIADOVA mais tous les intervenants sont remarquables.  

Ce film est dans la lignée des films réalistes des réalisateurs Russes mais il ne traite pas pareillement la mise à mal de la démocratie russe par la corruption, la religion et l'alcool (Vodka) et c'est là sans doute que ce film risque à sa sortie (début 2015)de diviser les spectateurs Russes.

Durée du film: 2 h 20.

 

levi

 

*