juge

medias

VINCENT GAREN est un réalisateur qui s'emble s'être fait une spécialité de ce genre de film: "Je m'inspire des faits réels pour me mettre à l'abri des clichés et construire une intrigue originale". "L'ENQUETE" qui au départ devait avoir pour titre:"la justice ou le cahos" est son Troisième long métrage sur une affaire récente. Il s'est inspiré  du journaliste DENIS ROBERT qui a démêlé cet imbroglio international mené depuis le Luxembourg à travers une société de compensation internationale dans l'échange des titres et des parts de fonds d'investissements internationaux avec la livraison sur le marché des eurbonds: Cleastream. Cette société est une filiale de la DEUTSCHE BOERSE qui est un consortium de banques depuis 1971. En 2004, elle avait réalisée 5O millions de transactions. A l'origine celà devait rester un système de comptes non public pour la compensation interbancaire. Mais le fait de pouvoir effacer toute trace de transactions était trop tentant; c'est vite devenue une plate-forme mondiale de l'Evasion fiscale et du Blanchiment d'argent pour les banques et certaines personnes privées politiques et du secteur économique. Comme l'a dit un employé de cette société c'est devenue "la plus grande lessiveuse du monde" pour le blanchiment d'argent et les escroqueries fiscale. Le fait que toutes les traces de transactions et que l'argent de la corruption transite par des paradis fiscaux (les comptes publics étaient seulement connus des établissements bancaires concernés par la transaction et par les activités de soit disant contrôle ainsi que les auditeurs de l'entreprise) tous et toutes se sentaient à l'abri du fisc. Même un pays comme l'Amérique ne s'est pas privé de ce système pour faire passer de la MAHATTAN BANK à la CITI BANK 7 millions de $ en janvier 80 pour la libération d'otages détenus à l'ambassade de Théhéran.

 

enquuetes stream

 

Et comme si ce premier scandale ne suffisait pas, la France a eu droit à son CLEARSTREAM 2 .sur fond de trafic d'armes avec la vente de frégate à TAIWAN (2004) avec au passage 500 millions de $ de commissions (pot de vin) pour certains intermédiaires et partis politiques. POLITIQUES ET INDUSTRIELS en ont profité pour essayer de manipuler la justice à quelques mois des élections présidentielles.

 

notes

 

On a eu droit à la bataille médiatique entre SARKOZY et VILLEPIN. Le "CORBEAU" de l'EASDS avait envoyé 3 fichiers avec des noms de politiques soit disant mouillés dans la magouille avec des vidéos au juge chargé de l'affaire. SARKOZY pense pouvoir se payer Villepin en portant plainte contre lui pour accusation mensongère ; la DST enquête pour trouver le corbeau et innocente Villepin dans un rapport. Le corbeau qui avait fait un faux listing (sur ordre de qui?) est identifié 3 ans de prison . Villepin est innocenté . Bef ça magouille partout ! Pendant ce temps le pauvre journaliste DENIS ROBERT fait l'objet de 60 accusations des banques et sociétés , 10 ans de procédure et pour finir la cour de cassation qui reconnaîtra que le journaliste a mener une enquête justifiée mais entre temps la vente de son livre avait été stoppée et interdit de publication (il est devenu introuvable mais il devrait être a nouveau publié et Denis va sortir une BD sur le sujet).

 

bureau

 

GAREN VINCENT a fait appel à GILLES LELLOUCHE  pour tenir le rôle du journaliste enquêteur et à CHARLES BERLING pour le juge d'instruction, avec un budget de 8 millions d'Euros. Pour la musique il n'a pas persisté sur les films sans musique et a fait appel à un spécialiste des affaires (BRAQUO, LE LYONNAIS etc) le compositeur ARWANN KERMOVART; DENIS a eu son mot à dire sur le scénario (son livre "REVELATION$"). Pour perfectionner la mise en scène et la rapprocher du documentaire, GAREN à eu recours à la caméra à l'épaule qui était moins perfectionnée que les modèles récents pour rapprocher la sensation du grain du 35 mm.

 

famille

 

Aujourd'hui le juge VAN RUYMBEKE s'est mis en retrait après avoir écopé d'un simple avertissement et Denis Robert expose ses oeuvres, écrit des livres et fait des conférences dans des universitées, mais il dit que si au départ il avait su qu'il allait se mettre à dos la justice, les partis politiques, les banques, les multi nationales, les traficants d'armes, les services secrêts, etc il n'aurait peut être pas fait ce qu'il à fait car sa famille a payée son courage au prix fort car bien entendu toute la vérité sur cette affaire n'a pas été faite et il n'est pas sur que la magouille ait cessée....

 

l'enquete

 

Ce film apporte un éclairage sur le fin fond de ces affaires

DUREE du Film : 1h 46

 

final

 

*