rap

Consolat la citée des quartiers nord de Marseille se distingue ces derniers temps par son équipe de foot-ball qui a réussie à aller jusqu'en 8ième de finale avant de se faire sortir par le Red-star (une division au dessus). Pour le reste, elle traîne sa mal-vie avec sa plaque tournante de drogue, ses règlements de compte à la kalash sur fond de chômage qui font que la police n'y reste jamais très longtemps.

nicolas

Le réalisateur FRED NICOLAS est souvent allé à la rencontre de ce qu'il appelle "les quartiers populaires périphériques". Son mêtier de cinéaste, il l'a fait comme assistant réalisateur de JEAN JACQUES BEINEX, ROBERT GUEDIGUIAN, SANDRINE VEYSSET, ERIK ZONKA, PIERRE SALVADORI et ARNAUD DESPLECHIENS... puis en réalisant plusieurs court-métrages à partir de 2000 et un documentaire "Rouge Bandit" en 2009. Autant dire qu'il démarre dans le long métrage avec de bonnes bases, mais c'est sa fille qui lui a fait découvrir la rappeuse altermondialiste KENY ARKANA qui se définit elle-même comme "une contestataire qui fait du rap". Née en 1982, elle est d'origine argentine et connaît un grand succès avec le rap Hip hop dont les titres et les textes dégagent ce qu'elle appelle une "colère positive" ("La rage du peuple" ou "Marseille en fealuring" avec le groupe RPZ et KALAS AFRO). C'est cette colère positive que Nicolas a voulu traiter dans son film en écrivant un scénario à quatre mains avec l'aide de FRANCOIS BEGAUDEAU pour ancrer son histoire dans le réel. Le Rap occupe bien évidemment une grande place en tant que genre musical préféré des citées. Cette expression musicale avec des textes parfois virulants qui traitent des problèmes sociaux (racisme, pauvreté , chômage, exclusion) et du rejet de la police et de la justice, est née dans les ghettos américains des années 70 (sous l'influence d'un mélange de réggae de blues et de Jazz) avant de traverser la manche et de se retrouver dans les Chansons de IAM, NTM et Mc SOLAR et KENY ARKANA.

max

Ce moment de vie et d'amitié de Maxine (surnommée MAx) et Lenny est celui de deux ados d'une même citée qui jusque-là se démenaient chacune dans son coin pour gérer leurs problèmes. Max est une congolaise sans papier qui fait des ménages la nuit et qui le jour aide ses petits frères et soeurs ainsi que sa grand mère impotente. Cela ne l'empêche pas d'être pétillante de gaïté. Lenny est en quelque sorte son contraire, sauvage qui porte des fringue de garçon;elle est sous la coupe de son grand frère qui revend de la drogue; elle lui sert de guetteuse à l'entrée de la citée. La scolarisation limitée qu'elle a reçue lui permet de consigner, pour tuer le temps, des  phrases sur les pages d'un petit carnet et la nuit de se rendre sur un terrain vague pour répéter les gestes de la musique rap qui lui font oublier l'espace d'un instant qu'elle voudrait bien retrouver le bébé qu'elle a eu quand elle était trop jeune pour faire une bonne mère.

rapptout

C'est grâce au RAP que va se tisser un lien d'amitié entre ses deux ados; Max aidant Lenny à sortie de sa vie sauvage et Lenny l'initiant au RAP qui peut l'aider à sortir de la clandestinité. Ensemble, elle vont comprendre la place importante que peut avoir une vie de famille, elles qui n'ont jamais connues leur mère et qui rêvent tant à une vie familiale soudée. Elles vont devenir inséparables et s'entraider pour s'en sortir dans cette citée de mecs où les filles sont des moins que rien.

lenny

Nicolas a confié le rôle à JISCA KALVANDA (Max) et à CAMELIA PAND'OR (Lenny), cette dernière ayant écrit elle -même les textes de ses chansons. Deux adorables ados qui nous font voir la citée sous une autre image que celle du fait divers (JISCA a décroché le prix d'interprétaion féminine au festival de St jean de luz). Nicolas a laissé la place à des moments d'improvisation et a accepté d'écourter les dialogues de Lenny.

Le réalisateur a effectué le tournage en 5 semaines. Pour la musique il a surpris en mélangeant le rap avec le concerto 23 de MOZART

Durée du film: 1h 25

la famille

"Accroche -toi au rêve

car si le rêve meurt

la vie devient oiseau brisé

qui ne peut plus voler"

-LeRoiJones-

(poête Noir Américain - 1971)

 

*