suspension

 

Dimanche soir il va y avoir la distribution des "OSCARS" et il n'y aura rien d'étonnant si on apprend que le film américain du Mexicain ALEJANDRO GONZALES INARRITU a reçu plusieurs récompenses même si quelque part ce film se moque de ce monde du cinéma et des médias qui confond "artiste" et "célébrité". "BIRDMAN" est le 5ième film D'Inarritu espacé de 4 années avec son dernier. Pour faire comme il entendait, il a obtenu 22 million de $ de budget et effectué le tournage principalement à New-York en 30 jours et de manière chronologique comme s'il s'agissait d'un plan unique avec un long mouvement de caméra afin de renforcer l'impression d'être dans une salle de théâtre à regarder une pièce. Cette mise au point a demandée un travail collectif dans lequel chacun s'est totalement investi. Cela a nécessité un long travail de répétition avec des choix judicieux. Ainsi le chef décorateur KEVIN THOMPSON a travaillé ses décors en fonction des déplacements des acteurs; il a calculé la longueur des couloirs par exemple entre les loges des acteurs et la scène du théâtre.Chaque acteur a du rester dans le placement défini pendant les répétitions; pour les aider dans le rythme du déplacement dans chaque scène Inarritu a fait appel au Musicien-batteur ANTONIO SANCHEZ qui lui a livré 60 morceaux de musique dont celle de la Bande son. La costumière MIKE ELIZAIDE habituée aux maquillages pour effets spéciaux a dû elle, aussi se soumettre à ce travail en commun :"Tous, acteurs, cadreurs, cameramen, techniciens se sont livrés comme à une course en relais; chacun ayant un rôle précis, personne ne voulait laisser tomber les autres". Même la musique aidait à la synchronisation des déplacements et des dialogues.

 

riggan

 

 

19452370_jpg-cx_160_213_x-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le scénario a été co-écrit avec NICOLAS GIACOBONE; il a été inspiré par la nouvelle de Raymond CARVER "parlez-moi d'amour" (1981) qui racontait l'histoire d'un cardiologue quadragénaire qui était en quête d'amour et de reconnaissance. Inarritu en a fait un film hors norme et inclassable:"j'étais complètement terrorisé, cette histoire me poussait à m'aventurer sur un terrain totalement inconnu qui était loin d'être confortable, mais la mise en danger est nécessaire quand on a atteint les 40 ans car un projet qui ne vous effraie pas ne vaut pas la peine d'être entrepris". il se pourrait aussi qu'au final les acteurs MICHAEL KEATON (RIGGAN), ZACH GALIFRANAKIS, EDUARD NORTON, NAOMI WATTS récoltent au passages quelques lauriers : "C'est le film le plus complexe de ma carrière par sa forme atypique" (N Watts).

 

 

rembarde

Le sujet traité est celui de l'égo humain des personnes qui ont connues une période de gloire et de célébrité dans les arts, la finance ou la politique et qui avec le temps sont retombées dans l'oubli. Beaucoup n'acceptent pas cette perte de célébrité et essaient par tous les moyens de se relancer, y compris par le biais des émissions télé réalités ou des réseaux sociaux qui procurent la célébrité illusoire à Monsieur, Madame tout le monde : "RIGGAN, dans mon film, est de ces êtres humains imparfaits, pétris de doutes et de contradictions. Il a l'impression d'être le roi du monde l'espace d'un instant et il se retrouve quelques secondes plus tard au fond du trou... Riggan est un comédien qui s'est illustré avec le rôle d'un super héros qui s'accroche à son passé, il est en quête d'une admiration exacerbé".

 

cuisine

 

Il a décidé de se relancer en créant une pièce de théâtre et refuse d'écouter sa fille, sa famille et ses amis. Il veut redevenir célèbre avant de mourir; rester au centre de toutes les attentions des médias. Il est tellement obsédé  que son surmoi le traque pour lui dire que ce rôle d'acteur de théâtre est indigne du célèbre  BIRDMAN du cinéma . Riggan lui répond que c'est lui qui n'est plus dans le coup . Cette confrontation RIGGAN / BIRDMAN nous donne des moments de délire émotionnel du passé révolu.  ce stratagème du recours au fantastique qui ne manque pas d'humour, permet au spectateur de saisir pleinement la vie extérieure et intérieure de ce héros déchu afin que lui même s'interroge sur ce qu'est vraiment la célébrité; si cela peut suffire à remplacer l'amour. Est-ce qu'on existe vraiment en fonction du regard des autres; où est la gloire dans tout ça? Combien de ces acteurs de la télé réalité sombrent dans l'acool, la drogue et la dépression jusqu'au suicide quand ils se réveillent et que les caméras et les admirateurs sont partis?

 

lumieres

 

Après Batman de TIM BURTON (1992), l'acteur Michael KEATON a connu comme il dit des hauts et des bas :" j'ai continué de travailler pour nourrir ma famille. La renommée internationale, grâce à BATMAN, m'a permis de voyager et séduire de jolies femmes. J'ai décliné des super productions pour ne pas m'éloigner de mon fils et assumer mes responsabilités. Aujourd'hui, à 63 ans, je m'intéresse à l'immobilier et je collectionne les photographies. J'ai gardé les pieds sur terre. J'ai ri et profité de la vie. Je ne suis pas à plaindre. Avec ce film je voulais savoir si j'étais capable de relever un tel défi. Je me suis senti comme un athlète à la veille d'une compétition. L'originalité et la difficulté c'est ce que je recherche dans ce métier pour avancer et progresser."

Durée du film: 1 h 59

 

fantome

Ps:Les oscars sans surprise:

-MEILLEUR FILM - MEILLEUR REALISATEUR- MEILLEUR SCENARIO -MEILLEUR PHOTOGRAPHIE (EMMANUEL LUBEZKI)

*