un-pigeon-perche-sur-une-branche

 

André BRETON avait écrit "l'anthologie de l'humour noir" en 1939 et fut bien évidement interdit par le régime de Vichy. Comme il a si bien dit:" l'HUMOUR NOIR est borné par trop de choses telle que la bêtise,l'ironie septique, la plaisanterie sans gravité, etc, qu'il est par excellence l'ennemi mortel de la sentimentalité perpétuellement aux abois- la sentimentalité toujours sur fond bleu et d'une certaine fantaisie à court terme. L'humour, lui, est un commerce intellectuel de haut luxe qui résulte d'un esprit à violer aussi bien les consignes du monde extérieur que celles, parfois plus redoutables, du monde intérieur. L'humour noir pardonne à personne, il provoque le rire sans en participer...le cinéma, dans la mesure où non seulement comme la poésie, représente les situations successives de la vie, mais encore prétend rendre compte de leur enchaînement dans la mesure où pour émouvoir, il est condamné à pencher vers les solutions extrêmes, devait rencontrer l'humour presque d'emblée..."

 

scholz

 

 

roy anderson

Le réalisateur Suédois ROY ANDERSON mérite amplement de faire parti de ces réalisateurs qui ont contribué à faire découvrir l'Humour noir au cinéma, même s'il n'a réalisé que 5 films en 25 ans (distingués par Cannes en 2000 et par Venise avec le Lion d'or en 2014 pour ce film).

Pour ce film à sketches, les couleurs sont volontairement blafardes avec une dominance de gris poussière comme si on était sur la Lune avec des humains en pleine déprime dont la vie était plombée à cause de leur éloignement terrestre. On sourit puis on rit au vue de ces situations pathétiques jusqu'à l'absurde comme cet homme incapable de déboucher une bouteille de bon vin avec son tire-bouchon.

 

la cafet

 

Le spectateur est entraîné, peu à peu, dans un vent de folie et d'angoisse car comme l'a dit un critique: il n'y a pas de porte de sortie vers le réel. Les deux personnages principaux Jonathan et Sam sont des représentants de farces et attrapes tristes et déprimés qui vendent sans conviction des objets censés faire rire comme des dents de vampires; un masque en latex édenté...:"Nous sommes tous des vendeurs; d'une certaine manière chez moi ça provient de mon enfance car des membres de ma faille vendaient des choses;mais le vendeur est universel, la vie peut se résumer, plus ou mois, à la vente et au marketing, ce sont les fondamentaux de la société civilisée. Je suis moi aussi un vendeur". 

 

la valise

 

Sa façon de réaliser ses films est toute aussi singulière.Pour un Pigeon il dit s'être inspiré pour le décor des tableaux  des peintres Allemand OTTO DIX et Georg SCHOLZ

 

1926-DrMeyerHermann otto dix

 

 

grosz-journee-grise

 

sa façon de faire le scénario est toute aussi singulière ;il colle des dessins sur le mur, puis des photos du tournage au fur et à mesure du tournage (ça peut prendre jusqu'à 4 ans). Quand le tournage est terminé il met en ordre les scènes du films, comme il n'écrit jamais de scénario complet ce mur d'images constitue son story-board et il finit dans la salle de montage. Anderson à tourné son film dans les studio 24 de Stockholm avec une dizaine de personnes mais pour certaines scènes ça allait jusqu'à 30: "Cette façon de travailler me permet de situer mes personnages dans l'univers qui les entoure au lieu de les isoler. Je n'arrive pas à regarder des films qui font continuellement des coupes pour accélérer l'histoire. Je suis attaché aux valeurs visuelles créant l'espace d'une composition plus ouverte, plus démocratique". Il tourne chaque scène en plan fixe et large.

 

la machine à parler

 

Ce film décrit les épisodes de la tragédie de la vie terrestre et l'extrême fragilité des humains qui évoluent; avec parfois un rappel cocasse de l'histoire d'un riche vieillard qui assiste impavide aux supplice des esclaves contraints de rentrer à l'intérieur d'un cylindre hérissé de haut parleurs qui ressemble à un rouleau à musique d'antant . tous les personnages dont on raconte un épisode de vie n'ont aucun moyen d'échapper à la culpabilité, au désespoir dans ce monde inhumain.

 

l'armee

 

Comme disait l'initiateur de l'humour noir JONATHAN SWIFT (1667-1745):"L'homme est un balai manié par les souillons, condamné à être esclave avec la mission de rendre propre les autres objets et d'être sale lui même; usé jusqu'au tronçon entre les mains des servantes, il sera jeté à la rue ou condamné à servir à allumer le feu".

 

un-pigeon bar

 

Les films d'humour noir sont tellement rares que quand s'en présente un de qualité il serait dommage de le laisser passer!

Durée du Film: 1 h 40

le chien

 

*