partagepartage

 

Cannes a voulu faire oublier d'entrée le précédent festival où les femmes réalisatrices avaient brillé par leur absence. En choisissant de faire l'ouverture de la compétition avec "la tête haute" (le même jour que sa sortie en salle) d' EMMANUELLE BERCOT le nouveau patron du festival THIERRY FERMAUX a voulu clairement marquer un changement en mettant en avant le cinéma d'auteur à caractère social: " C'est un bon film qui relève d'un certain engagement, un film universel qui exprime bien les questions qu'il pose sur notre modèle de société. Ce film  d'ouverture ne respecte pas les codes habituels, il ne ressemble pas du tout à ceux que nous avions choisis ces dernières année..Le festival est le reflet, l'écho des préoccupations des artistes d'aujourd'hui. Nous avons reçu 1854 films, même si quelqu'un nous envoie un film via un téléphone portable, on le regardera. Notre sélection dit des  choses sur l'état de la création, alors que le cinéma n'est plus le seul art de l'image aujourd'hui. Cette année il y a beaucoup de réalisateurs nouveaux" (19 Films sont en compétition).

 

gamin

 

 

bercot

Comédienne- Réalisatrice elle avait décroché le prix du Jury du court métrage en 97 après avoir voulu être danseuse, puis  elle avait été une co-scénariste avec MAIWEN (polisse). Avec "la tête haute" CATHERINE DENEUVE dit d'elle:" Elle avait une idée très précise de ce qu'elle voulait raconter. Elle est un très bon metteur en scène et une excellente scénariste qui peaufine son travail. C'est assez rare dans le cinéma français, des scénarios très aboutis. Elle a écrit un personnage que je comprenais. Elle m'a poussée à être plus dure que je l'aurais été".

 

 

 

 

juge

 

Ce film qui est son 5 ième, assez proche du documentaire, a été écrit pas E. BERCOT et MARCIA ROMANO. Il relate le parcours chaotique d'une enfant qui de 6 ans à 17 ans  fait des aller-retour devant le tribunal et le bureau du juge pour enfant. Un père absent, une mère dépassée (SARA FORESTIER) , Malony (ROD PARADOT) 6 ans est un enfant violent, voleur que l'école rebute et qui refuse de se soumettre à tout ce qui fait office d'autorité. A défaut d'avoir une famille capable de le remettre dans le droit chemin, c'est un éducateur spécialisé (BENOIT MAGIMEL) qui va devoir faire office de mère et un juge pour enfant qui incarnera l'autorité du père. Cela va demander une grande dose de confiance, et de patience pour ne pas céder au découragement et à la solution prison. Ainsi on assiste au parcours éducatif d'une mauvaise herbe Jusqu' à 18 ans. 

 

voiture

 

Bercot a compensé le risque de voir son film basculer dans la noirceur par une tenue visuelle de l'image avec la luminosité, même le bureau austère du juge est constamment éclairé différemment afin de gommer le côté sombre, vieillot et obscur de la justice traditionnelle. Elle a opté d'autre part pour de la musique classique loin de la musique que l'on nous sert habituellement pour renvoyer l'image des banlieues en difficultés. C'est sans doute pour cela aussi que la réalisatrice a changer le titre du projet "Double peine" pour les derniers mots du scénario : "La tête haute". Si du côté des comédiens elle a pris un risque avec ROD PARADOT pour jouer Mélony (il était dans une école apprenti-menuisier), pour l'autre rôle principal qui était celui du Juge, elle voulait une célébrité et ce fut CATHERINE DENEUVE: "j'avai envie de découvrir des choses chez elle et elle a réussi à me surprendre par sa liberté de jeu et sa force à s'abandonner" (Dans le projet elle avait un temps envisagé de faire appel à un juge masculin : GERARD DEPARDIEU) et BENOIT MAGIMEL dans le rôle de l'éducateur tourmenté s'était vite imposé à elle. Ce film traite d'une certaine jeunesse livrée à elle même , du rapport entre cette "mauvaise herbe" et la justice, des mécanismes sociaux éducatifs qui traitent de la délinquance juvénile (c'est un peu enjolivé car dans ce secteur aussi le manque de moyens se fait durement ressentir).

rencontre

 

Je ne pense pas que ce film émouvant avec un niveau glamour acceptable comme dirait FERMAUX soit distingué à Cannes mais il n'est pas dit que Deneuve ne soit pas nominée comme actrice qui a pleinement assuré sa vie au cinéma.

Espérons que le jeune ROD PARADOT aura une carrière au cinéma plus longue et tranquille que celle qu'avait connu PIERRE BLAISE lancé par LOUIS MALLE en 74 dans son film "Lacombe Lucien"(Né le 11 juin 1955 il avait tourné 4 films la même année où il avait tenu le rôle d'un ado dans la gestapo et s'était tué en voiture en Août 75)

Durée du Film : 2 heures

 

educ

 

*