AGNES

"Gentil" le mot existe depuis des millénaires; on le retrouve dans la bible, l'ancien testament indique qu'il existait une tribu des Gentils (payens). BARNABE était un gentil que les chrétiens ont sanctifiés, aujourd'hui on trouve encore des quartiers (dont le mien) qui portent ce nom. Au cinéma c'est FERNANDEL qui a tenu ce rôle. Mais c'est vrai aussi qu'il n'y a plus d'enfant prénommé Barnabé (même si la St Barnabé est fêté le 11 juin); la gentillesse se perd. Gentil reste aujourd'hui encore une qualité. Dire de quelqu'un qu'il est "très gentil" c'est lui faire un compliment, mais attention de ne pas être "Trop" gentil car c'est assimilé à "naïf". GENTIL et IDIOT sont souvent pensés à Marseille quand on dit de quelqu'un qu'"il est gentil", même si être gentil n'est pas donné à tout le monde.

 

PUTE A VOILE

BAYA

BAYA KASMI est une jeune réalisatrice d'origine Algérienne qui a un passé confirmé de scénariste et dans le court métrage (HYPPOCRATE" et " LE NOM DES GENS" dont le scénario lui a valu un grand prix de meilleur scénariste en 2008 et le César du meilleur scénario en 2011). A présent, elle se lance dans une comédie long métrage:"J'avais, dès le départ, le désir de dédramatiser une situation politique angoissante, avec le racisme, l'augmentation de la méfiance, la montée des religions et l'utilisation politique qui en est fait de tous les côtés. J'avais envie d'exprimer librement mon point de vu en dehors de l'actualité sur l'Islam, le voile, le Hallal. Je voulais rire de l'intérieur dans le complexe d'une famille. Comme au nom des gens; il est question de famille, de racisme, de religion avec des situations cocasses" .

TOUT DE SUITE

Elle a donc bâti son scénario inspiré de la lecture de "LA CONTRE VIE" de PHILLIPE ROTH avec son Compagnon MICHEL LECLERC (réalisateur de "le nom des gens").

Il s'agit d'un moment d'histoire d'une famille Algérienne des Gentils qui, comme dans toute famille, connaît des dissensions internes sur la religion. Chez eux être "gentil" est héréditaire. La grand mère (ANEMONE) est "Psy à domicile", comme toute la famille les clients sont des amis, personne ne paie et quand elle doit acheter  du cannabis pour sa consommation personnelle à son petit fils qui deale elle préfère demander des espèces à sa fille. La Fille HANNA (VIMALA PONS) est officiellement DRH dans une entreprise mais elle aussi est trop gentille. Quand il lui faut licencier quelqu'un, elle à de la peine pour lui alors et elle couche avec lui pour se faire pardonner! (Son compagnon dit à tout le monde que c'est une pute). Elle a un frère HAKIM (MEHDI DJAADI), marié père de 2 enfants; mais lui il est gentil avec sa religion au point de vouloir aller vivre en Algérie avec toute sa famille où il n'a jamais vécu. Il se radicalise et cela est une source de conflit permanent avec sa soeur, son père qui trouve que les Dieux de toutes les religions sont des gentils alors que la grand-mère, elle, dit que Dieu n'existe as, qu'il faut se débrouiller tout seul. Le père (RAMZI BEDIA) est un épicier  qui fait dans le social ; quand quelqu'un est dans le besoin il lui donne sa marchandise et quand un autre dit ne pas avoir de monnaie, il le laisse partir sans payer; il a beaucoup de clients mais pas d'argent; il a, comme on dit, la main sur le coeur. Vous avez compris, rien qu'à partir de ces quatre gentils on sent que l'on va pas s'ennnuyer. Il aura bien sur un moment où cette loufoquerie va basculer mais pas la gentillesse, c'est quand on va découvrir que le frère à un rein mal en point....:"Nous sommes le produit de notre éducation , de nos origines, de nos rencontres, de notre caractère et plus encore. Comment tout cela s'explique -t-il pour aboutir à ce que nous sommes ? Ca nous plonge tous à un moment de notre vie dans la confusion. J'avais envie de partager ces interrogations universelles".

 

MAGASIN

Quoi de mieux que de traiter un sujet sensible avec le remède de l'humour, même si ça ne garantit pas des attentats ? BAYA a donc, délibérément, choisie d'être gentille et de parler avec légèreté d'un sujet sérieux en  le poussant jusqu'au paradoxe afin de tourner le tout à la dérision qui est sa façon a elle de faire du second degré pour divertir son public. Comme il est écrit sur l'affiche "rien de tel que la religion pour fâcher une famille" (le mot politique est barré et remplacé par Religion). Je ne suis pas certain que sa comédie au final n'ait pas une dimension sociale et politique? En tout cas, c'est l'occasion de passer un bon moment, une soirée gentille:"Question image, j'avais envie de peaux très chaleureuses, de couleurs chaudes, je voulais éviter la sensation d'images plates que rend parfois le numérique".

 

BIENVENUE

 

Dans ce Casting plus que Gentil il y a encore AGNES JAOUI , LAURENT CAPELLUTO, CLAUDIA TAGBO....

Un film à voir en famille, toutes nationalités confondues; seuls les c... peuvent s'abstenir:" La famille c'est aussi ne pas être d'accord sur tout. Moi je suis toujours athée, laïque, de gauche, du côté des femmes. J'ai plus rien à voir avec la religion de mon père (mon père Algérien plombier et passionné par les Westerns, les films de FRANK CAPRA et D'ALFRED HITCHCOCK, a émigré en France en 1975) Pourtant, je me suis adoucie sur laquestion du voile, de l'Islam. Aujourd'hui j'écoute, j'essaie de comprendre pour ne pas alimenter les haines, car elle ne conduisent qu'à l'escalade".

Durée du Film : 1h 40

 

BALLON ROUGE

 

*