surprise

EMMA L

EMMA LUCHINI peut dire que ce n'est pas poussée par son père Fabrice qu'elle est devenue réalisatrice  au cinéma, d'autant que pendant son enfance il n'était pas trop là avec elle, si bien qu'à 16 ans elle stoppe les études au lycée pour se lancer dans des cours de Dessins et graphisme, puis elle travaille 3 mois dans un magazine de mode et renonce encore :"ça ne veut rien dire d'avoir un métier qui n'est pas sa vocation". Elle devient vendeuse pendant 4 ans avec son père qui ne s'insurge pas:"Si tu fais bien les petites choses, tu fera bien les grandes". Comme elle a toujours rêvée d'écrire et que son père lui a donné le goût des beaux textes, elle écrit des scénario et réalise 2 publicités. C'est là quelle acquiert la conviction qu'en faisant du cinéma elle serait plus libre. S'en suivent un premier court métrage "femme de Rio" puis un premier Long métrage "SWEET Valentine" très rock, sans concession, mais qui laisse tout le monde indifférent, y compris son pére qui lorsqu'elle lui avait annoncer vouloir faire un film n'avait pas réagit très bien:"On aurait dit que je lui annonçais que je voulais faire la pute". Malgré ce premier échec, elle décide de perséver dans le cinéma: "je me suis réveillé le lendemain en me disant qu'il fallait que je continue de me battre".

fleurs blanches

C'est avec l'aide de celui qui deviendra son compagnon NICOLAS REY qu'elle décide de s'inspirer de son roman pour son deuxième film en procédant à quelques changements et en introduisant le personnage d'une femme mystérieuse: "J'ai adoré l'idée de ces deux frères se croisant à deux stades, totalement opposés, de leurs existences. Cette opposition, force sombre et force lumineuse m'attire. C'est aussi une vision de trois hommes face à l'amour. La femme que j'ai ajouté dresse un pont entre les deux frères qui eux symbolisent les deux problématiques vis à vis des sentiments à deux moments de leur vie. Mathilde va les entraîner dans un monde enchanté, un moment de vie où au milieu d'un évènement banal elle peut les faire basculer dans quelque chose d'un peu magique. Mon film parle d'age, d'illusion, d'enchantement et de désenchantement". Son titre : UN DÉBUT PROMETTEUR. (le scénario est aussi signé VANESSA DAVID)

ordi luc

Au départ, question casting, son idée n'était pas de demander à son père de tenir un rôle,  mais sur les conseils  du producteur elle lui confie le personnage du Père horticulteur obsédé par son travail, romantique mais avec l'avenir derrière lui. La présence de Fabrice non seulement rassure mais montre qu'il a renoncé à la décourager de faire du cinéma son métier. Le choix de MANU PAYET pour le rôle du grand frère est un autre bon choix ( il n'a pas hésité à grossir et à se laisser pousser la barbe pour ce film) comme est un bon choix la femme incarnée par VEERLE BAETENS qui, elle aussi, continue des débuts prometteurs en ajoutant une interprétation remarquée d'une chanson de Barbara "MES HOMMES". ZACHARIE CHASSERIAUD incarne pour son 10 é film un jeune frère qui va aider son frère à reprendre goût à la vie.

voiture

Le sujet du film parle d'un homme qui, en instance de divorce, s'est mis à boire et à manger n'importe quoi pour oublier ses déboires. Il est délabré par l'alcool; après une cure qui ne semble pas avoir eu grand effet, il retourne habiter chez son père horticulteur avec son jeune frère pas encore adulte mais qui est tombé amoureux fou d'une femme plus âgée qui a elle aussi des problèmes de jeux (poker) et avec la vie mais qui est résolue au contraire du grand frère à rester positive. Ce grand frère croit bien faire en essayant de convaincre son frère de renoncer à l'amour qu'il pense voué à l'échec d'avance alors que son jeune frère, lui, essaie au contraire de remettre son frère dans le droit chemin, de lui redonner le goût de vivre, de s'amuser et d'aimer; Mais quand ça va mieux pour eux avec la présence de Mathilde c'est le père qui pense qu'on l'abandonne alors que sa vie foût le camp, prisonnier qui est de ses fleurs.

La question qui plane sur ce film : TOUT LE MONDE  a-t-il le droit d'être HEUREUX? Qu'est ce qui peut aider à retrouver le goût de vivre après un divorce , à retrouver une bonne raison de continuer d'exister?

bougie

C'est toujours difficile de réaliser, dès son deuxième film, quelque chose qui évite de partir en tous sens avec 4 personnages d'égal intérêt tout en évitant que ça traîne en longueur. Celà étant, dans le genre comédie dramatique "un début prometteur" tient la route,  bien drivé par les quatre comédiens principaux. L' humour est là. On attendra un troisième film pour se prononcer sur les débuts de la réalisatrice; disons que c'est là une réalisation qui mérite de ne pas en rester là, à condition de ne pas encore se servir de l'alcoolisme comme une nécessité après une séparation douloureuse (Ca fait 2 films où l'alcool est un élément majeur).

Durée du film: 1 h 30

pieds

*