CAGE

Pour un premier film, choisir de traiter un sujet autour du trafic des chiens qui reflète ce qui ce passe dans notre société actuelle pour s'en sortir, montre une vraie recherche pour éviter le film facile: "N'ayant pas fait d'école de cinéma, les courts métrages ont été le lieu de mon apprentissage. Dans chacun il était question de libération du personnage principal qui devait résoudre son énigme interne pour accéder à une conscience nouvelle. Avec "je suis un soldat" j'ai cherché à ce que l'Héroine s'affronte au monde réel.".

anglade

 

 

lariviere

De fait, c'est au final un film qui dans un siècle aidera à comprendre ce qu'était la vie dans notre société actuelle du système débrouille basé sur l'individualisme et l'argent comme motivation essentielle, où il faut faire fi de ses scrupules moralistes pour être ce soldat qui gagne: "je suis un soldat...J'attends le jour qui verra mon retour" ("Quand vient la nuit" chanson de Johnny Hallyday des années 60). Le réalisateur LAURENT LARIVIERE traite son sujet à travers une famille qui subit le système et dont chacun des membre se bat à sa façon pour s'en sortir mais qui, par moment, font preuve d'une étonnante solidarité qui montre que rien n'est simple, facile, nulle part.

CHIENS

Sandrine (LOUISE BOURGUOIN) est une jeune femme ordinaire qui rêve de pouvoir exercer un métier qui lui plaît, avoir un homme avec qui partager sa vie, mais voilà à trente ans elle se retrouve au chomage, son mec l'a plaqué et elle est à sec obligée de quitter la capitale pour retourner vivre chez sa mère (ANNIE BENOIT) qui abrite déjà  sa soeur et son mari; ces derniers sont en train d'essayer bâtir leur maison. Dans un premier temps elle leurs cache sa situation mais les jours passant elle est obligée de chercher du travail car la mère n'a qu'un petit boulot dans un super-marché. Heureusement, elle a un oncle (JEAN HUGUES ANGLADE) qui fait l'élevage de chiots de race et qui cherche quelqu'un (e) pour l'aider et pourquoi pas prendre sa succession. Sandrine accepte ce qui doit être un job de dépannage dans un coin perdu. Son oncle est quelqu'un qui la prend sous sa coupe mais c'est aussi quelqu'un d'intraitable dans son mêtier d'éleveur: Son chenil est la plaque tournante du trafic des chiots qu'il achète à l'étranger, falsifie des faux certificats, ne procède à aucun vaccin ( il y a en France sur 600 000 chiens de race vendus avec certificat 150 000 qui viennent des usines à chiots de pays de l'Est). Sandrine va devoir apprendre à travailler dans la boue, à nettoyer les cages sans ses poser de question. Elle va même finir par devenir dans ce monde de trafiquants macho une redoutable femme d'affaire pour se faire du pognon et avoir ainsi les moyens de retrouver en dehors du travail une vie facile. En attendant c'est un soldat qui se bat sur tous les fronts, contre ses origines avec une force intérieure  contre une société hostile.  Mais quand son beau frère désespéré de ne pouvoir finir sa maison de rêve : "Mais comment font les autres?" et se met à la détruire: elle a encore en elle cette force de vouloir le calmer et de lui montrer comment faire pour gagner dans ce monde de perdition et venir à bout de la confusion. Même si il faut trafiquer pour s'en sortir, il faut être la meilleure, sans pitié, sans état d'âme comme son oncle, Tant pis si sa mère s'agace si son argent est mal dépensé . Reste à savoir qui sortira vainqueur ?

SOLDAT

 

Larivière a écrit son scénario avec FRANCOIS DE CODTS comme un hymne à la vulnérabilité, sur la solitude et la frustration dans ce monde de brutes. Il a écrit le rôle de Sandrine spécialement pour Ariane BOUGUOIN après avoir travaillé avec elle sur une performance artistique au centre Pompidou et l'avoir vu triompher à la télévision  comme miss météo au "grand journal": "j'avais envie d'aller vers un cinéma qui offre une vraie recherche picturale avec le sentiment d'avoir moins de choses à prouver, que ce que je dégageais naturellement et sans la préoccupation d'avoir à composer un personnage". Avec ce rôle d'éleveur et de trafiquant de chiens Jean Hugues ANGLADE fait la une sortie remarqué  dans un film d'acteur de sa série de "BRAQUO" toute en finesse et en sensualité à la limite de la perversité.

 

BOURGOUIN

Un film vérité où les animaux sont achetés au kilo, maltraités, sacrifiés (le trafic des animaux est au troisième rang mondial derrière le trafic de drogues et d'armes et devant la prostitution) mais "je suis un soldat" montre qu'on peut devenir trafiquant pour essayer de s'en sortir sans que cela n'excuse en rien les trafiquants. Un nouveau réalisateur à découvrir.

Durée du film : 1 h 37

CHIOT 1

*