wil 1

 

Il y a comme ça des surprises qui bousculent bien des certitudes. On pensait le cinéma allemand renfermé derrière les murs de son passé, obnubilé par sa réussite économique, incapable d'audace et de liberté et voilà que mine de rien une jeune réalisatrice Allemande (elle est née en 1976) vient balancer une grosse berta à la crème sur Cannes et son jury en costume paillette avant de repartir avec le Prix de La CRITIQUE INTERNATIONALE pour laisser le Festival dans sa notoriété de magistrat suprême du Cinéma mondial d'aujourd'hui. 

 

WIL 2

 

maren ade

Pour son troisième long métrage MAREN ADE s'est, dit-elle, inspirée des relations compliquées avec sa famille. Elle a situé son film hors d'Allemagne, en Roumanie: "Parfois tourner ailleurs aide à se sentir plus libre vu que l'on manque de repères.... Pour les scènes comiques et pour pouvoir les filmer dans leur globalité, il fallait s'assurer que Toni (PETER SIMOISCHEK  un acteur de Théâtre) était crédible sous son personnage, tout en laissant paraître qu'il s'agit bien de Winfried le père de Ines. En amont du tournage, on préparé minutieusement et travaillé, mais les acteurs avaient leur part de liberté (même si pour la scène du bar on a fait 3 jours de répétition). Quand les choses prenaient un autre cours et que cela en valait la peine, on était prêt à modifier l'éclairage à 180°; On passait énormément de temps sur le plateau à travailler chaque scène mais on pouvait tout changer le jour du tournage... J'ai créé cette situation qui fait que les personnages donnent le sentiment de jouer dans un film car je suis attachée à un certain réalisme dans la narration. Ça apporte, me semble-t-il un sentiment de fraîcheur dans la vie d'Ines et de WINFRIED, de l'espièglerie, de l'audace et de la liberté. Cela permet de se ré-approprier d'une autre manière cette idée loufoque de WIN que tout redevient possible".

WIL 9

Avec ce film Ade pose la question: C'est quoi le Bonheur aujourd'hui ? A partir d'un film qui est le récit burlesque d'un père et de sa fille; INES (SANDRA HÜLLER) incarne l'esprit de cette Allemagne d'après le mur qui s'est investi dans l'économie mondiale au dépend de la vie individuelle et familiale pour réussir à tout prix sans savoir vraiment quel est le sens de cette vie, et si en fin de compte c'est pas trop cher payé (la natalité est en forte baisse)? WINFRIED son père est tout ce qui reste de cette Allemangne contestataire et libertaire de Jadis qui à la retraite est resté un artiste idéaliste qui organise des spectacles comiques dans les maisons de retraite. Divorcé d'une femme qui a oubliée ce qui jadis a motivé leur union et la naissance de leur fille, il refuse aujourd'hui de laisser l'amour qu'il porte à sa fille se perdre car il est certain que  la vie qu'elle mène, entièrement et uniquement consacré à son travail de cadre supérieur dans un cabinet d'audit international qui prodigue des conseils en externalisation des entreprises pour dit-elle s'assurer un plein essor économique  commercial, ne la rend pas heureuse. Il veut, pendant qu'il n'est pas encore trop tard pour elle (elle n'est plus toute jeune), la faire sortir de sa bulle et lui faire comprendre que même si elle est arrivé à un stade où elle gagne bien sa vie en donnant des ordres à son personnel et passant nuit et jour à élaborer des stratégies pour assurer sa réussite professionnelle, à un moment il faut oser saborder cette vie pour espérer, un jour, pouvoir savourer pleinement le bonheur de la vraie vie.

 

WIL 4

 

Au départ, il pense simplement lui rendre visite à Bucarest car il sait qu'elle ne viendra pas le voir, à cause de son travail, pour son anniversaire. Il se rend vite compte que cette visite impromptue lui fait peur; elle connaît son père qui adore faire rire avec des blagues et qu'il est imprévisible. Elle redoute surtout qu'il lui fasse honte sur son lieu de travail alors qu'elle a organisée une grande réception pour convaincre des Clients potentiels. Elle est un cadre rigide et froid qui a le souci des convenances. Heureusement,  son père se fait expulser, mais alors quelle se croit soulagée après cette fin de semaine cauchemardesque, le lendemain soir, le voilà qui revient en ayant revêtu une perruque et un dentier qui est loin de le mettre en valeur. il se présente devant sa fille qui l'a reconnu comme étant TNONI ERDMANN Consultant et coach.

 

WILL 12

 

On comprend la que sa visite ne doit rien au hasard, qu'il a quelque chose derrière la tête et qu'il ira jusqu'au bout pour faire ouvrir les yeux à INES. Comme le rire et les blagues sont les dernières armes qui lui restent, il va faire en sorte que sa fille, qui n'a rien oublié de ses rires d'enfants pendant les pitreries de son père, finisse par comprendre ce qu'il est venu chercher.

WIL 5

A partir de là, les scènes comiques vont atteindre une très haute intensité avec des quiproquos dévastateurs  entre la fille et ce père bout en train qui n'en loupe pas une. La critique sociale devient rageuse  dans le rire entrecoupée par des moments de silence suggestifs sans sombrer  dans le parti pris démago et quand on organise un brunch très professionnel pour que l'équipe se ressoude ça finit que tout le monde se met à nu même sa fille qui pourtant à beaucoup de mal pour se sortir de sa robe moulante qui la serre et l'oppresse, donnant l'impression d'une chrysalide sortant de son cocon pour devenir papillon.

Pour habiller le tout WINFRIEND se déguise en géant poilu à longue tête qui déambule dans les rues le jour de l'An Bulgare et pendant le carnaval pour faire fuir les esprits malveillants et faire d'INES UNE FEMME LIBRE qui a retrouvé son père.

 

WIL 3

 

Avec ce film MAREN HADE confirme que la sensibilité est la qualité principale des femmes pour évoluer dans le monde actuel ; comme l'a dit  YOURCENAR : " sans la sensibilité l'idée reste au plan du problème abstrait ou statique" et plus encore que même pour une Allemande la sensibilité n'interdit pas le rire.

C'est le film qu'il faut absolument voir pour bien mesurer ce que s'ignifie le nouveau cinéma.

 

wil nue 

Durée du film : 2 H 42

*