D14

 

Quand une catastrophe est passée, on a tous un peu tendance à définitivement passer à autre chose sans avoir la certitude que l'on a tout fait pour que cela ne se reproduise plus dans les cents années à venir. Heureusement que parfois le cinéma nous contraint à ne pas oublier aussi facilement....

"DEEPWATER" est l'exemple même de film qui opère comme une piqûre de rappel sur la vie mentale des humains.

 

D5

En 2002 la société de forage pétrolière américaine TRANSOCEAN avait fait construire une plate-forme de forage submersible à positionnement dynamique en Corée du Sud. Cette plate-forme mesurait 121m de long, 78m de large et 41 m de haut. Elle était maintenue en position au dessus du puits à forer par 8 propulseurs de 7400 ch répartis autour des flotteurs et disposait d'un réservoir de 4420M3 pour alimenter les générateurs électriques. A bord travaillaient 130 personnes. Sa caractéristique était de pouvoir pivoter sur 360°; sa dynamique permettait de la déplacer pour forer des puits jusqu'à plus de 9000m de profondeur. Cette structure avait été étudiée pour résister à des houles de 18 m de crête et des vents de 110 km/h et même à des tempêtes de 25 m de houle avec des vents de 190 km/h .

 

D1

Lorsque l'Amérique s'est mis à craindre une pénurie prochaine du pétrole extrait par les nombreuses sociétés de forage privé en difficulté, le géant de la BRITISH PETROLEUM rachète la plate-forme pétrolière  DEEPWATER à la TRANSOCEAN qui était installée à 400 km des côtes Américaines de Louisiane et se propose de faire un forage en eau profonde avec un puits de pétrole et de gaz à une profondeur verticale de 10685 m dont 1259 sous eau. BP n'a pas de difficulté pour obtenir l'exonération des obligations à respecter la loi de l'envirronnement en vigueur (accordée par le NPA) ; les divers rapports estiment que la perspective d'une fuite majeure est minime, limitée au maximum à 1500 barils de pétrole et comme cette fuite se produirait en eau profonde il n'y aurait aucune crainte d'une grande marée noire sur les côtes; 4600 barils seraient dissipés en 10 jours et n'atteindraient jamais les côtes Américaines.

 

D6

En 2010, la plate-forme est donc en activité sous la surveillance d'une équipe avec un superviseur général opérationnel, un ingénieur chef électrique. Cette dernière détecte début avril des difficultés techniques et relève des problèmes potentiellement dangereux, mais les dirigeants de BP en visite ne font pas suivre les mesures de sécurité appropriés alors qu'il y a  115 personnes à bord. Le  20 avril les craintes s'avèrent justifiées, une explosion se produit avec l'incendie de la plate-forme et une série de catastrophes  en chaîne crée une éruption massive de pétrole du fond. Entre autre incident, on notera dans un rapport officiel que le dispositif de sécurité de la foreuse à lâché mais BP avait aussi économiser sur la fabrication.

D10

Les bateaux pompes envoyés sur place ne parviennent pas à circonscrire le sinistre et 2 jours plus tard la plate-forme coulera par 1500 m de fond. Il y aura 11 morts et plus d'une centaine de blessés. Le pétrole sort en grande quantité juqu'a 4,9 millions de barils (780 millions de litres). Il faudra de nombreuses tentatives avant de colmater la brèche et en 2012 on décèlera encore des brèches à 500 m sous l'eau. Les côtes seront recouvertes par une marée noire sans précédent; plus de 400 espèces d'animaux sont touchés (baleine, dauphin, oiseaux...). En 2013 OBAMA finira par faire arrêter 33 puits de prospections; Bp plaidera coupable d'homicide involontaire pour la mort de ses travailleurs de forage et acceptera de payer 4 milliards de dollars d'indemnités (amendes et sanctions). Le juge fédéral en exigera 20,8 milliards de $. Bp arguera que l'accident a résulté de multiples erreurs commises par nombres d'entreprise sous traitantes et engagera un grande campagne médiatique pour redorer son Blason et faire oublier qu'avant DEEPWATER il y avait déjà eu une explosion à la raffinerie d'hydrocarbures de TEXAS CITY qui avait fait 15 morts et plus de 170 blessés.

D2

Le NEW-York Times du 25 décembre avait fait état, dans un article signé DAVID BARTOW, DAVID'S ROHDE et STEPHANIE SAUL, de ce qui s'était passé "DEEPWATER HORIZON'SFINAL HOUS". Le film de PETER BERG est adapté de cet article de presse. On comprend que l'entreprise BP n'ait pas vu d'un bon oeil ce rappel de ce qui restera comme une des plus grandes catastrophes des plate-formes américaines. Ses interdictions de tournage sur ses plate-formes (on a interdit toute approche en hélicoptère disant que cela serait vu comme une menace), les pressions sur les ouvriers témoins pour qu'ils se taisent sous prétexte que ce film ne respecte pas le caractère de la société BP ,etc ont fait grimper le budget du film à 156 millions de $. BP reprochant même que dans ce film on ne relate pas précisément les évènements qui ont amené à cet accident tragique!

berg

PETER BERG est un réalisateur de 52 ans qui a débuté en tant qu'acteur avant de se lancer dans la réalisation de film en 1998 avec un petite comédie noire. 2 ans plus tard, il avait réalisé une série télé dramatique. En 2008 il réalise le film de science-fiction HANCOCK ave WILL SMITH et CHARLIZE THERON. Il a créé avec SARAH AUBREY une société de production FILM 44. IL a été appelé à remplacer le réalisateur précédent JC CHANDOR qui a démissionné pour des divergences sur la mise en scène de DEEPWATER HORIZON.

D12

Le scénario a été écrit par MATHEW SAND et MICHAEL CARNAHAN;

Du coté du casting

MARK WOHLBERG est Mike Williams

KATE HUDSON félicita Williams

KURT RUSSEL JIMMY Harwell

DYLAN O'BRIEN caleb Holloway.

Ce film rend hommage à la bravoure des ouvriers et sauveteurs hommes et femmes.

Durée du film: 1 h 47 mn

 

D11

 

*