AH 5

Cette semaine, je suis désolé mais les deux films retenus sont de très longs métrages pas simples, différents sur la forme et le sujet, qui vont vous demander beaucoup de circonstances  atténuantes pour deux réalisateurs plusieurs fois hautement récompensés dans les festivals.

 

AH 8

 

 

andrea a

Le premier s'intitule :"MIEL AMERICAIN" d'ANDREA ARNOLD, sujet Britannique de 55 ans diplômée de l'américan film institute conservatory. D'abord actrice et scénariste de séries télé, puis Oscarisée meilleur court métrage fiction 2004, et des longs métrages à partir de 2006 avec plusieurs prix à Cannes dès 2009. "Américan Honey" est son premier film tourné en Amérique qui a raflé le prix du Jury du festival de Cannes 2016.

 

AH 4

 

Accrochez-vous! Il s'agit, au départ, de la découverte de l'Amérique en bordure de route avec beaucoup de musique et de chansons fredonnées qui invitent à tout lâcher et à se dépasser, quitte à se perdre à cause de la fumée:

"Nous avons trouvé l'espoir dans un endroit sans espoir" (ils traversent un champ pétrolier).

Le voyage se fait avec un mini car VAN qui ressemble à une sorte de ruche, mais au lieu d'avoir des commerciaux traditionnels, ce sont des vendeurs (euses) itinérants clandestins de magazines qui après leur journée de porte à porte sont des jeunes survoltés qui rythment leur vie dans des soirées arrosées et autres dérivatifs de tous genre: alcool, sexe, drogue jusqu'à l'aube avant de finir la nuit entassés dans une chambre d'hôtel miteuse. Quelques fois pendant la journée, ils ne s'interdisent pas, si l'occasion se présente, un petit larcin pour arrondir une fin de mois difficile. Faut dire que la reine des abeilles est une femme d'affaire et une patronne intransigeante qui récompense qui a réalisé les meilleures ventes et qui sanctionne par l'exclusion quiconque n'a pas fait un nombre de ventes suffisant. C'est elle qui gère la trésorerie et qui leurs trouve la chambre d'hôtel à chaque station. On traverse ainsi les tours crasseuses du conseil de l'Essex, les landes dans le vent du Yorkshire... Elle interdit qu'il y ait des relations sexuelles au sein de l'équipe et son chouchou qui est un play boys est chargé de trouver de nouvelles recrues quand le besoin se fait sentir et là il peut user de tout son charme pour attirer une nouvelle abeille.

Dans l'Oklahoma ils font une halte sur un parking; il y a là aussi une jeune ado de 19 ans qui cherche dans les poubelles. Son père a abusé d'elle, sa mère est une alcoolique et sa soeur a foutue le camp de la maison en laissant les deux enfants. Star c'est son prénom est une ado fragile, sauvage, farouche et désorientée mais déterminée qui essaie de s'occuper les deux gamins de sa soeur. Elle échange avec Jake le fantasque. Au lendemain de cette rencontre STAR rappelle sa soeur à ses obligations de mère et rejoint l'équipe du van et son équipe d'ados qui comme elle sont hantés par le rêve de sortir de cette vie triste à mourir comme hurle BRUCE SPRIGSTEN "Dream baby dream" sur le suicide pour partir à la recherche du plaisir et d'un projet de vie. Star aura même un coup de foudre pour le meilleur vendeur. Mais c'est difficile de trouver l'amour dans un lieu de désespoir. difficile d'échapper à ce quotidien sombre et brutal; ce voyage sera pas aussi idyllique qu'espéré...

 

AH 7

 

C'est une nouvelle génération faussement insouciante qui a peur de l'échec et qui pense que la vie en groupe peut être comme une bouée de sauvetage mais la réalisatrice se garde de porter un jugement sur ce mode de vie. Ainsi que la dit un critique, ARNOLD a fait une approche rafraîchissante, non conventionnelle, et observe les personnages qui font le miel américain. Elle a pris parti pour une esthétique forte aidée pour les images par son directeur photo ROBBYE RYN ARNOLD qui a fait une mise en lumière qui répondait au souhait de la réalisatrice de tourner en lumière naturelle pendant les 56 jours de tournage pour obtenir des visuels dynamiques avec quelques rêveries poétiques. Ce n'est pas un film hollywoodien même s'il y a un semblant d'histoire d'amour. Elle a tournée en format 4;3 avec des proportions réduites du cadre.

 

AH 2

 

Le casting est fait de beaucoup de non professionnels et même pour les figurants on a fait appel aux habitants locaux.

SASHA LANE est STAR - SHIA LABEOUF est JAKE -RILEY KEOUGH incarne CHRISTAL... Pour ne pas désorienter les acteurs et leurs permettre d'apprendre à se connaître, Arnold a essayé de filmer dans la continuité des scènes mais le scénario semble peu abouti; mis a part les costumes qui les singularisent, les ados du van ne semblent n'avoir que l'argent pour lien ; on n'insiste pas pour qu'il y ait une réflexion politique du spectateur américain sur l'envers de son rève et cette jeunesse défavorisée.

Lorsqu'on demandait à Andréa sur quoi elle démarrait les scénario de ses films, elle répondait souvent:"d'une image" Pour "american Honey" c'est parti d'un article du New-York times de 2007 qui était consacré aux vendeurs de magazines itinérants. Fascinée par cette sous culture, elle a même partagé le quotidien d'un de ces groupes.

"J'essaie de trouver mon univers quand j'écris le scénario...le cinéma c'est pas des mots, ce sont des images... ce sont les actions qui sont le plus parlantes, qui en disent plus que les paroles; je regarde les gens agir, c'est ça la vie pour moi" C'est, me semble -t-il ce que l'on retrouve dans ce film que beaucoup ont décriés pour sa longueur, sa rudesse son manque de parti pris .

Ce film devrait plaire  aux cinéphiles anti-conformistes. 

Durée du film : 2h 43.

 

AH 3

 

*