CV DEB

Disons-le franchement CLAUDE LELOUCH  n'a jamais été ma tasse de thé des réalisateurs de cinéma et je ne pense pas avoir commenté jusqu'ici aucun de ses films (j'en ai très peu vu jusqu'au bout). Mais ce que je lui reconnais c'est que c'est un cinéaste de conviction; il a réalisé dans sa carrière plus de 50 longs métrages avec une multitude d'acteurs qui, comme il dit, étaient "en passe de devenir ses amis" et rejoindre "la bande à Lelouch".

lelouch

A 79 ans, le film "A chacun sa vie" est une sorte de clap final sur le genre humain  (trylogie avortée) après avoir dressé en 2011 son "autoportrait", à l'occasion de la célébration des 50 ans de sa société de production  "LES FILMS 13". Il détaillé sa vie  et son oeuvre -vie privée et vie du cinéaste- en toute liberté. L'année suivant il avait indiqué l'homme de droite qu'il était en soutenant Nicolas SARKOZY aux Présidentielles. Ce fils de collectionneur juif a vécu un temps avec sa famille au début de la guerre en Algérie (son grand père SIMON était originaire de la-bas) Revenu en France Claude, après son échec au bac, a débuté sa carrière de cinéaste en faisant des reportages journalistiques. Son coup de foudre pour le film de MIKHAIL KABATOZOV "Quand passe les cigognes" (que j'ai vu en l'école communale en 1955) l'a convaincu de faire une carrière dans le cinéma. En 1960 sort son premier film :"Le propre de l'homme" qui est un échec total . L'année suivante il crée sa maison de production "les films 13"et en 1962 sort son deuxième long métrage  qui est son deuxième échec commercial. LUI qui croit en la réincarnation refuse d'abdiquer et son film suivant est censuré à cause de ses jugements misogynes (la femme spectacle). La récompense est venu en 1964 avec un premier petit succès d'estime de la critique et Deux ans plus tard palme d'or exéquo avec Pietro GERMI ( Ces Messieurs dames) pour "Un homme, Une femme". Le film suivant confirme avec un cumul de prix et le GOLDEN GLOBE du film étranger (Vivre pour vivre). Mais en 68 son film documentaire "13 jours en France" sur les jeux Olympique de 1963 rate la marche du festival de Cannes qui est annulé. A partir de là, les films vont s'enchainer avec plus ou moins de succès et un certain nombre d'échecs. Il faut attendre 1995 pour que Lelouch remporte à nouveau un golden Globe avec "les misérables" meilleur film étranger et l'année suivant lion d'or  à la Mostra de Venise (Hommes, femmes, mode d'emploi). Jusqu'en 2015, il continue sa vie tranquille en dents de scie.

cv10

L'histoire de "A chacun sa vie" est celle du portrait de 12 jurés de cours d'assise. C'est aussi l'occasion de remettre dans son casting "la bande" à Lelouch (26)  et de faire , une fois de plus, un film avec du chant choral (l'écriture musicale a été dirigée par le pianiste deJazz AHMET GUILBAY), en y ajoutant, si l'occasion se présente, même quand le montage est terminé, un morceau de musique de jazz pour mettre en scène un musicien de boite de jazz qui joue du saxo. 

"J'avais le désir de montrer à mes étudiants des ateliers du cinéma (1), à travers ce film "chacun sa vie" tout ce que l'on peut faire avec une caméra et des acteurs. Je voulais permettre à ces apprentis d'expérimenter la force du cinéma car j'ai d'abord envisagé ce film comme une démonstration des possibilités narratives qu'offre ce média incroyable. Ce mélange de gens expérimentés et d'étudiants désireux d'apprendre à fait la réussite  du film; le mélange entre les stars et ces étudiants a contribué à la réalité dramatique du film. Ce sont des personnes de 18 à 41 ans qui ont complètement participé à la fabrication du film, de l'écriture au montage, en passant  par tous les postes, y compris devant la caméra" (Rappelons que Lelouch exige de faire tous les cadrages de ses films)...."La liberté et la spontanéité des acteurs retenus est venu du tournage en 2 ou 3 journées pour chacun d'eux , ils ont été plus décontractés que d'ordinaire en se disant qu'ils ne portaient pas le film sur leurs épaules , même si je leurs mentais en leur disant que la scène du jour était celle où ils allaient faire la meilleure séquence du film, ça les obligeait à sauter plus haut que d'habitude."

CV 6

l'idée de faire un film choral avec une histoire qui se déroulerait dans une salle d'audience et de délibération de la justice avec 12 jurés et le Président qui n'est autre que l'avocat  ERIC DUPONT MORETTI peut paraître surprenante:

"C'est en assistant à une plaidoiries d'Eric que j'ai eu l'idée de réalisé la vie de chacun des jurés. J'ai regardé cette salle d'audience, ce concentré d'humanité et j'ai pris conscience que tous les gens présents avaient sans doute une histoire riche, des secrets, des regrets, des envies, des intérêts. Dans chacun des visages, il y avait une vie entière qui les avait conduit là. J'ai soudainement voulu tout connaître d'eux. A défaut, de pouvoir tout découvrir, j'ai eu envie de l'imaginer et de le raconter".

CV 1

 Sans doute, pense-il comme Jhonny ("On a grandi ensemble"dit-il) dans le film que  à l'age qu'il a il va bien finir par avoir raison de faire des films qui sont le juste milieu qu'il a toujours recherché à travers ses personnages même s'il avoue que pour lui le mensonge permet d'apprécier la vérité "Dans l'amour, on a pas le droit à l'erreur, avec un copain, oui" (marié avec 5 femmes différentes il a 7 enfants). "Ma vie (privée et au cinéma) a toujours était l'objet de controverses; c'est comme si j'avais toujours entendu "salaud on t'aime"..."Je laisse à la vie faire la mise en scène, j'essaie de reconstituer les incidents de la vie et je ne veux pas des acteurs qui font semblant, je n'ai pas besoin de pantins...Les critiques préfèrent les films où on s'adresse à l'esprit, moi je préfère parler aux coeur des gens, faire des films populaires de qualité; j'ai pas d'autre ambition que ça"

CV 3

Dans CHACUN SA VIE, la vie des 12 jurés ne correspond pas toujours aux rêves qu'ils avaient fait: Les uns cherchent à divorcer, les autres à se réconcilier, un (Jhonny) est aux prises avec un sosie alors qu'une prostituée pense que si elle raconte dans un livre sa vie avec ses anciens clients elle peut faire un best sellers... A défaut de pouvoir retracer la vie entière de ces gens, Lelouch fait des portraits où il joue avec le visage de chacun qu'il trouve plus intéressant car même les rides portent l'empreinte de la société à laquelle ils appartiennent.

En fin de compte, on n'assitera pas au procés d'un supposé coupable mais ce sur quoi repose l'intime conviction des jurés et du président qui fréquente les putes. Quelle sera votre intime conviction sur ce film quand vous resortirez de la salle?

CV4

(1) Dans son école de cinéma "les Ateliers de cinéma" installés à Beaune, il a prévu que les Meilleurs auront droit à tourner leur film produit par LELOUCH.

Durée du film :1 h 53

CV 2

*