MER 10

marineportrait

Quand on a été une intermittente du spectacle avec la réalisation de courts métrages et documentaires "on doit avoir, comme dit MARINE PLACE, des nefs solides pour rester calme et ne pas paniquer à chaque changement, de manière à transformer l'angoisse en attente d'espace libre car pour moi réaliser un film c'est comme vivre; il faut être tenace". Ne disposer que d'un petit budget pour réaliser son premier long métrage n'est pas un souci. Marine PLACE a d'abord fait une scolarité sage: Bac D, Deug lettre option filmologie (universite Lille 3), stage de scénario (Belgique), petit encart de 4 mois à Paris en vue d'une licence puis exercice de Théâtre, metteur en scène de films associatifs ou documentaires et hop, on travaille pour France 3. Son premier scénario pour un film court, 10mn, s'intitulait "Rebonds" (1995) et lui ouvre une petite entrée à Cannes, suffisante pour la faire sortir de l'anonimat et la voilà qui à présent, à 44 ans, se lance dans la réalisation de son premier Long métrage avec :"SOUFFLER PLUS FORT QUE LA MER".

"J'avais envie de faire un film sur une sensation"; le titre au départ vient de la chanson :"Chanter plus fort que la mer". Ce film profond comme l'océan, fait appel à nos sens. Il vise à nous entraîner vers les rives du fantastique et de la mythologie tout en restant dans la vraie vie d'une famille de marins en prise avec la dure réalité. C'est un film qui a pour ambition de montrer au lieu de simplement raconter une histoire qui pourrait être un documentaire. 

MER 11

Une des dernières familles de pêcheurs sur un île bretonne (ce film a les paysages de Hoédic mais ça ne raconte pas son histoire) est contrainte de vendre son bateau de pêche "l'Indomptable" qui symbolise la passion en assurant des liens familiaux pour rembourser les dettes avec "la prime à la casse". Cette vente sur une île où on est déjà enfermé provoque l'éclatement du lien familial et désagrège, comme le bateau, la solidité de la famille, Julie,20 ans, la Fille, essaie de s'empêcher d'avoir des angoisses en soufflant sans relâche la même musique avec son saxophone qui a la couleur du soleil alors que pour d'autres c'est l'alcool qui trompe l'ennui.

MER 5

la communauté des pêcheurs, la solidarité des gens de l'ile assortie de cérémonies religieuses et de rites ancestraux se termine toujours au bistrot pour une plongée mélancolique jusqu'au bout de la nuit. La mer jadis si aimante et amie est devenue l'ennemie tueuse qui menace. Julie ne parvient pas à suivre les conseils de sa mère de partir pour échapper au fait que plus personne n'arrive à trouver le sens de son existence ici. JULIE préféré continuer à croire en soufflant pus fort que la mer quand bien même cela déclenche des hallucinations qui la perturbent et qui menacent son aptitude à vivre de manière satisfaisante en dépit des circonstances dramatiques (Résilience).

MER 3

Son expérience des films courts et des documentaire ("Le choix de valentin", "les Z'Honneurs","tout à Reconstruire" DOCU  et "Rebonds", "Le sommeil du funambule" et "Traverser" pour les Courts) a permis à Marine Place de faire une mise en scène solide avec des images belles visuellement et rendre le traitement de fond impeccable. Tout est traité avec justesse et sensibilité, même avec les acteurs qui méritent des applaudissements:

OLIVIA ROSS (Julie) - CORINE MASEIRO (Louison la mère)- AURELIEN LECOING (Loic, le père) - CEDRIC LE MAOUT (Le banquier)...

On soulignera l'importance que joue la musique d'EMILE PARISIEN Saxophoniste qui joue la musique à l'image qui symbolise Julie, pour la mer c'est l'accordéon de VINCENT PEIRANI avec le piano de JULIEN TOUENY. Il y a aussi la scène de concert dans le bar avec le chanteur  kAIM GHARBI et le guitariste CLEMENT NOURRG pour les chansons "DEVANT NOUS" - "LE BLUES DE L'OEUF" -"MON PETIT GARCON".

MER 14

Au final c'est un premier film qui mérite des encouragements. Il a été tourné en 2014, 3 ans avant sa sortie officielle, mais divers festivals de province ne se sont pas privés de lui attribuer des prix, Jury, musique... et en avant première les spectateurs HOEDICAIS ont salué toute l'équipe de ce film qui pendant le tournage a rythmé la vie de l'ile pour ce film très juste qui les a immergé dans les décors pour en faire une fiction.

MER 4

Durée du film : 1 h 25 mn

mer1

*