M2

schonder

VOLKER SCHLONDORF est un réalisateur allemand de 78 ans qui s'est fait sa place parmi les bons réalisateurs internationaux.Vous me direz, il a été à bonne école en étant l'assistant de réalisateurs comme MELVILLE, RESNAIS,Louis MALLE. Son premier long métrage date de 1966, il était devenu un des représentants de la nouvelle vague Allemande en décrivant des personnages de la société contemporaine. En 1976, son film "le tambour" avait été palme d'or à Cannes ex aequo avec "Apocalypse Now". Son dernier "DIPLOMATIE" (2014) avait cartonné en France. Normal donc quand il sort un film que l'on pense que, même si l'âge est-là, on va avoir droit à du très bon SCHLONDORF, sauf qu'ici, poussé par son producteur, il a voulu sortir de son genre habituel de film historique centré sur l'histoire des gens autre que la sienne. Et c'est là que ça se gatte un peu, comme si arrivé en haut de l'escalier il s'était "viandé" (comme on dit en argot) sur la dernière marche... Bon, comme pour cette semaine j'avais pris sur moi de faire dans la violence à laquelle il semble que l'on va devoir s'habituer, il fallait bien que je rajoute un film un peu plus romantique qui se passe quand même au bout d'un monde fantôme: "Montauk" qui s'ignifie la fin des terres en amérindien est une île en bout de Long Island où les gens qui y viennent en touristes ont l'impression que la terre comme la vie s'arrêtent au bout sans que l'on puisse revenir en arrière.

M3

L'idée est parti du livre du Suisse MAX FRISH à la fois essai et roman biographique. Pendant 5 ans, Schlondorf a essayé d'en faire un récit cinématographique; il a même collaboré avec l'écrivain COLM TOIBIN pour écrire un scénario qui tienne la route à partir d'une trame de base avant que ça devienne un travail totalement indépendant du roman. Au final ils ont écrit un double portrait d'écrivain en intégrant les expériences de leurs propres vies personnelles. Dés lors, les décors sont devenus des toiles de fond avec deux personnages central qui partagent des émotions, des regrets sur les occasions manquées, alors que dans le livre l'écrivain raconte la passion qu'il a eu pour NEW-York, Montauk et pour son héroïne qui se prénomme REBECCA avec qui il a vécu une belle histoire d'amour 17 ans en arrière.

clar m1

A présent, MAX ZORN (STELLAN SKARSGARD)revient à New-York pour faire la promotion de son livre après que sa jeune femme Clara (SUZANNE WOLFF) l'ait devancé d'un mois pour tout préparer sur place. Alors que tout se déroule au mieux, Zorn ne parvient pas à oublier la REBECCA (NINA HOSS)de sa jeunesse.Heureux hasard, Rebécca le retrouve. Cette allemande de l'Est, installée à New-York depuis 20 ans est devenue une très bonne avocate, célibataire? Max qui est un homme égoïste, infantile et un peu mou, réussit à convaincre Rebecca de finir la semaine avec lui en allant passer deux jours à MONTAUK qui avait été le lieu de leur première rencontre.C'est l'hiver, Qu'espère-t-il? Rebecca ne semble pas, elle, vouloir revenir en arrière... CLARA de son côté n'est pas plus inquiète que ça, Max a l'habitude de vouloir s'isoler pour retrouver sa muse....

M6

On ne retrouve pas la fougue de ses films précédents. C'est une romance assez mièvre: "Ce qui est important pour moi c'est ce qui se passe entre les lignes, c'est pas le texte" ah, bon?

Durée du film : 1h 46

M5

*