KO5

 

 

ko real

Au départ, disposant de 6 millions de budget pour son deuxième long métrage, après un premier qui avait reçu les encouragements de la critique ("SIMON WERNER A DISPARU")sans convaincre le public(moins de 90 000 spectateurs),FABRICE GOBERT, qui avait mieux réussi à la télévision avec la série "Les revenants", cherche, à présent, à confirmer son statut de réalisateur de cinéma. 

Un bon point pour lui, il n'a pas choisi de faire dans la facilité. Aidé par sa compagne VALENTINE ARNAUD, ils se sont lancés dans l'écriture d'un scénario qui a pour cadre le monde des sans scrupules de la télévision où aussi vite que vous vous trouvez propulsé comme la personnalité star du petit écran, aussi vite vous retombez dans l'anonymat le plus complet, rejeté par tous vos soit disant anciens amis et admirateurs (c'est un peu pareil au cinéma). leur idée était de traiter de façon indirecte de la violence au travail, des rapports de pouvoirs, du mépris par l'argent et de l'incapacité à se mettre à la place des autres: "Mon plaisir de faire un film réside dans le fait de trouver comment traduire en image une idée de scénario, même, au besoin, en modifiant complètement une scène ou un personnage".

 

KO 9

 

C'est vrai que la télévision aide à fabriquer des personnages qui croient facilement être ce qu'ils ne sont pas dans la vie réelle.La chute n'en sera que plus dure...

Les élections politiques de ces derniers temps illustrent bien, elles aussi, que les Politiques avaient eux aussi tendances à se prendre pour des vedettes indéboulonnables.

Au travail, même si c'est pas aussi médiatique c'est pareil avec ces nouveaux gardes-chiourmes que l'on nomme Directeur des Ressources Humaines. Bref, un peu partout, le rêve de gloire et d'immortalité a mis en place une sorte de monde parallèle réservé à une élite de super héros imaginaires.

 

KO 3

 

Monsieur Antoine (LAURENT LAFITTE)est un directeur de programmes de télévision qui assume ses pouvoirs de maître absolu, arrogant et dominateur qui n'a que mépris pour les subaternes. C'est sans doute ce même comportement dans sa vie privée qui fait qu'il traverse une crise de couple avec sa femme Solange (CHIARA MASTROANNI). Un matin pourtant,il se réveille sur un lit d'hôpital avec un gros pansement sur le thorax.Il ne sait pas trop combien de temps il a été plongé dans le coma, ni comment c'est arrivé; du côté médical on dit que c'est dû à une attaque cardiaque mais lui a le sentiment plutôt qu'on lui a tiré dessus. Le fait est, qu'il a été complément KO et il va découvrir en sortant de l'hôpital pour reprendre ses activités que plus rien n'est pareil. Au KO succède le chaos. Antoine n'est plus rien, sans pour autant comprendre ce qui lui arrive. Plus personne ne le reconnaît et il est rejeté comme un inconnu. Même ce qui pense être son chez lui et au travail son bureau, il a été remplacé. Il vit ce moment comme un cauchemar éveillé et un complot de tout son entourage contre sa personne.Il cherche quand  même à comprendre ce qui lui arrive mais plus il avance et plus les pistes se brouillent, sans qu'il parvienne à tirer les leçons du pourquoi cela se passe ainsi? Il a un sentiment d'impuissance et le désespoir n'est pas loin avec la fatigue qui s'accumule, fatigue physique et psychique qui résulte d'un épuisement que certains qualifient de "Burn-out" professionnel.

PIO MARMAI est BORIS.

 

KO 6

 

Vous l'avez compris,on va devoir assister à une histoire tragico-fantastique avec du suspens jusqu'au bout pour connaître le fin mot de tout ça, même si au départ la victime est un personnage antipathique au possible avec qui c'est difficile d'éprouver de la compassion. On reste juste parce qu'on a envie de savoir. Le metteur en scène a cherché à entretenir le suspense mais il a un peu trop forcé sur les interrogations qui font que le récit tarde trop à laisser entrevoir une piste qui évite cette impression de faire du sur place à partir du milieu du film. Le scénario finit par être bancal et peu intéressant. La fin ne sera pas une apothéose : Tout ça pour ça !. Pas sur que tous les "scrooges" de la société moderne qui viendraient à regarder ce film ouvrent enfin les yeux sur les problèmes sociaux qu'ils nous imposent.

Durée du film: 1h 55.

 

KO 4

 

*