2R 2

2R 9

 

La Corée fait plus que jamais l'objet de l'actualité internationale avec une menace de guerre nucléaire qui fait le jeux des grandes puissances américaines, chinoises, japonaises, russes qui ont trouvé - là l'occasion de justifier leurs dépenses d'armenents astronomiques en vue d'une prochaine guerre mondiale. La paix et le bien être des humains est le cadet de leurs soucis. La Corée du NORD et du SUD est le terrain d'entrainement politique sur le quel les habitants servent, de part et d'autre, de bouclier nucléaire humain.C'est ce que pense aussi le réalisateur Coréen du Sud KIM KI-DUK :" le conflit nucléaire rend cette situation encore plus extrême, placé au coeur des intérêts conflictuels des grandes puissances américaines, chinoises, japonaises et russes. L'avenir de la péninsule coréenne demeure incertain. Il est sacrifié aux profits des intérêts militaires des grandes puissances. Je voudrais que mon film encourage les deux Corées en tant qu'acteurs indépendants, à régler leurs différents. Je souhaite profondément qu'elles puissent tourner la page, se comprendre mutuellement et se pardonner pour enfin vivre unies et réunifiées....Je voulais mettre en relief la réalité tragique entre le Nord et le Sud, à travers l'histoire d'un homme ordinaire piégé dans le filet symbolisant l'Etat au nom des idéologies des deux côtés; montrer à quel point l'Etat formé lui même par des groupes d'individus et des familles, sacrifiait l'individu en son nom. Je considère que la relation Nord /Sud l'Etat fait subir la violence à l'individu alors qu'on devrait au contraire être le garant de la liberté et de la paix".

 

2 R 13

 

kim-ki-duk-710x431

kim ki-DUK est né en décembre 1960 (57 ans)dans un village de montagne du Sud. A 9 ans, il déménage à Séoul avec ses parents; à 17 ans il travaille dans l'agriculture puis en usine avant de s'engager dans les Marines. Un temps, il songe même à devenir prêtre, mais son amour pour la peinture le pousse à venir en France pour suivre, pendant deux ans, à Paris des études d'arts plastiques et de peinture. Découvrant le Cinéma il retourne vivre en Corée en 94 et se fait remarquer pour la qualité de ses scénarios dans ses films qui obtiennent un grand prix du scénario des films coréens. Sa carrière au Cinéma est lancée, mais il devient réputé pour être un réalisateur poétique et confus avec des films étranges. Ce n'est que 7 ans plus tard, qu'il connaîtra le succès public et symbolisera la nouvelle mouvance du cinéma Coréen. Ça reste un réalisateur à part qui a ses propres aspirations artistiques. La consécration viendra du festival de Venise en 2010 avec le Lion d'or pour son film "la PIETA" qui rappelle un des chef d'oeuvre de Michel-Ange. Aujourd'hui il en est à une trentaine de films (en grande partie des drames) et plus de quarante nominations.

 

2 R 8

 

L'Histoire d'"entre 2 rives" est celle d'un modeste pêcheur Nord Coréen Nan chul-woo (RYOO SCUNG -BUM)qui pour aller pêcher avec son canot à moteur sur le lac doit passer chaque jour un contrôle d'identité par les soldats Nord Coréens. Au milieu du lac sa barque tombe en panne, l'hélice s'étant prise dans ses filets. Il se voit contraint de se laisser dériver par les courants qui l'entrainent près de la frontière Sud Coréenne. Arrêté et questionné par l'armée et la police, on essaie sous la contrainte, de lui faire avouer qu'il est un espion du Nord.Dans la police il y a ceux qui voient des espions partout et ceux qui pensent qu'il dit vrai et qui veulent le convaincre d'abandonner tout et d'oublier le nord pour vivre ici au pays de la liberté, mais une prostituée obligée de vendre son corps, lui rappellera que même au Sud la liberté ne sert à rien sans argent. Entre les deux il y a le policier qui est chargé de le surveiller qui se demande si on peut vivre séparé des siens? Malgré sa détention, NAN ne songe qu'à une chose, rentrer chez lui et retrouver sa famille, mais la police des deux Corées n'est guère différente d'un côté ou de l'autre de la rive....Sur la rive Nord, les soldats guettent le retour de celui qu'ils considèrent comme un déserteur mais qu'importe pour CHUL-Woo la famille est plus importante que l'idéologie.

 

2R5

2 R10

 

Une fois encore ce réalisateur Coréen surprend par son audace et son courage; la situation qu'il évoque n'a rien d'ydillique pour aucun des camps.Il a choisi aussi d'être le directeur de la photo pour mettre en avant ses qualités d'artiste et un montage judicieux.

Durée du film : 1 h54

 

2R 8

 

Corée du NORD capitale Pyonyang - Population 25, 16 millions d' hab.

Chef suprême :KIMJONG UN  - Frontière avec la Chine

Corée du SUD capitale Séoul -Population 50,62 millions d'hab.

Président :MOON JAE IN

Fin de la guerre de Corée et partition du territoire 27 juillet 1953 (64 ans)

*