D5

D12

Lorsque les producteurs Hollywoodiens sortent 200 millions de dollars pour faire un film c'est qu'ils pensent ramasser cinq fois plus de profit. Pour prendre un minimum de risque, ils ont fait appel à un Réalisateur CHRISTOPHER NOLAN qui sait comment attirer le succés, moyennant un salaire de 20 millions de dollars + 20 % sur les bénéfices !

NOLAN

Nolan le Britannique leurs a proposé un film sur un épisode du début de la guerre de 1940 :" DUNKERQUE" que WINSTON CHURCHILL avait qualifié de "Désastre militaire colossal". C'était un projet qu'il rêvait de  mener à bien depuis qu'il était étudiant.

D9

L'histoire avait débuté le 26 MAI 40 quand 400 000 soldats britanniques et Français étaient en passe de se retrouver encerclé par l'Armée allemande. C'est au Vice Amiral Britannique BERTRAM ROMSAY que fut confié la mission de faire évacuer vers l'Anglettere le plus de soldats possible. Installé dans le sous sol du chateau de Douvres où se trouvaient les dynamos de secours il planifia l'opération "DYNAMO" pour faire embarquer à bord des destroyers un premier contingent de 45 000 soldats britannique en 2 jours. Le beau temps aidant et l'armée Allemande n'ayant pas décidé le blocage total de DUNKERQUE (ils craignaient d'affaiblir leur flanc et de ne pas avoir assez de carburant)? l'attaque avait été retardée avec l'accord d'Hitler, on décida de profiter de ce moment de répit pour faire appel à tous les bateaux possibles pour poursuivre l'évacuation. Les Destroyers et les gros navires ne pouvant s'approcher des plages et du port on fit appel à tous les petits bateaux de pêcheurs et de plaisance pour faire les aller retour jusqu'aux destroyers et gros navires. 39 bateaux côtiers Néerlandais à fond plat permirent à eux seuls de sauver 22 698 soldats. L'évacuation fut stoppée le 3 juin quand les avions allemands se sont mis à attaquer les bateaux. L'avancée terrestre allemande était retardée à l'arrière par deux divisions française. Au final, en 9 jours on avait réussi à faire évacuer 338 226 soldats (198 229 Britanniques et 139 997 français)sur les 400 000 présents. Le premier ministre anglais parla du "miracle de la délivrance".

35 000 soldats restés à terre furent faits prisonniers. 6 destroyers Britanniques furent coulés, 3 Français, 9 gros bateaux. 19 destroyers furent endommagés, 200 bâtiments alliés coulés et autant endommagés. On laissa aussi aux allemands 2472 canons, 65 000 véhicules, 20 000 motos, 68 000 tonnes de munitions, 147 000 tonnes de carburant et 337 000 tonnes d'approvisionnements.Les Néerlandais avaient perdus 7 de leurs bateaux à fond plat.

Cette fuite, ce repli massif, fut un miracle mais ce ne fut pas une victoire.

D11

 NOLAN a écrit seul son scénario: " l'empathie avec les personnages n'a rien à voir avec leur histoire. Je ne voulais pas passer par le dialogue, raconter  le passer de mes personnages. Le problème n'est pas de savoir qui ils sont, qui ils prétendent être ou d'où ils viennent. La seule question qui m'intéressait c'est :" Est-ce qu'ils vont s'en sortir?" Vont-ils se faire tuer par la prochaine bombe en tentant de rejoindre le môle? Ou vont-ils se faire écraser par un bateau en traversant? Comment créer du suspens à travers des détails et non avec des paroles?. "Dunkerque" n'est pas un film de guerre; c'est surtout un film à suspense, à forte intensité qui n'a pas besoin d' adopter un autre angle pour faire naître l'intensité du film différemment".

D4

tourné en 3 mois à DUNKERQUE, le film a demandé l'emploi de 6 000 figurants, 450 techniciens et l'utilisation de plusieurs Destroyers, mais cela a rapporté plus de 6 millions de retombées économique pour l'économie Dunkerquoise.

Dolan est un réalisateur qui préfère tourner avec la pellicule plutôt qu'avec le numérique. Pour son premier film de guerre il a opté pour le 70mm IMAX et Super PANAVISION de 65 mm. La difficulté est qu'actuellement il y a dans le monde peu de salles équipés pour cette nouvelle technologie et que le film doit est visionné en 35 mm qui enlève beaucoup à la qualité des images. Il voulait faire un film moins violent, sanglant, et appuyé sur la vision graphique car c'est un film presque muet sans beaucoup de dialogues.Le bruit , lui est partout. Pour les décors a trois espaces: la terre - la mer- le ciel.

D13

Ce n'est pas à proprement parlé un film historique mais plutôt une histoire de survie. Les personnages principaux ont ajoutés une vérité une forme de vérité dans leurs rôle quasi muet.

On sera pas étonné que Nolan le Britannique glorifie le courage des soldats de sa majesté "Nous n'abandonnerons jamais!" et moins le courage des soldats français restés derrière qui se sont sacrifiés pour retarder l'avance allemande.

D2

C'est un film d'été qui est seulement déconseillé au moins de 13  ans.

Durée du film : 1 h 47

d1

*