15 mars 2014

CINEMA - HER : UNE NOUVELLE DESHUMANISATION DE L'AMOUR

    SPIKE JONZE apporte la confirmation que même au cinéma on n'invente jamais à partir de rien. L'idée de HER lui est venu en regardant sur son ordinateur un programme d'intelligence artificielle qui parlait de la messagerie instantanée générée par l'intelligence artificielle. On parlait à un ordinateur qui comprenait ce qu'on disait et qui répétait ce qu'il avait entendu :"Il n'était pas intelligent. C'était seulement un logiciel sophistiqué. Je me suis demandé ce qui se passerait si un tel système était... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 16:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 mars 2014

CINEMA - L'ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS : DANS LES BAS FONDS DE L'ENFER

    BEAUCOUP comme moi, n'ont sans doute aucun souvenir de film "GIALLO" italien projeté en France dans les années 70. Le "GIALLO" (le jaune) faisait référence aux enquêtes des romans policiers italiens(genre le fleuve noir)et transposé au cinéma de série B, avec des Musiques du sieur ENIO MORRICONE qui faisait un tabac avec les Westerns spaghettis. Le scénariste de ces films était le réalisateur DARIO ARGENTE.     Aujourd'hui c'est un couple Franco-Belge HELENE CATTET et BRUNO FORZANI qui ont... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 15:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 mars 2014

CINEMA - MONUMENTS MEN: OEUVRES EN PERIL

    Depuis la nuit des temps la guerre est l'occasion de piller les trésors ennemis ou de les détruire pour effacer toute trace d'une culture d'un pays vaincu. Napoléon n'était pas le dernier à ramener en France toutes sortes d'oeuvres d'art de ses conquêtes, mais GORING a été un des plus féroce pilleur mandaté par hitler pendant la seconde guerre mondiale qui n'hésitait pas à dire qu'il voulait "piller sagement et complètement " tous les pays occupés. On estime à plus de 5 millions d'objets artistiques... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2014

CINEMA -DANS L'OMBRE DE MARY: LA DETERMINATION D'UN ARTISTE

Voilà un film de fiction qui repose sur l'histoire de faits réels, contrairement au précédent film commenté (voir ci-dessous "diplomatie"). Vous me direz que la production Disney a coûté 9 fois plus cher (35 millions $). Le réalisateur JOHN LEE HANCOCK a pris le temps de travailler un scénario original inspiré d'un document de 2002 de MATTHEUS sur un portrait de la romancière Australienne P.L TRAVERS auteur des 8 tomes pour enfant de "MARY POPPINS". Il a non seulement Lu avant 500 pages de documents et recherché avec le... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 16:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mars 2014

CINEMA- DIPLOMATIE : TOUTE RESSEMBLANCE AVEC LES FAITS REELS N'EST....

    La pièce de théâtre de CYRIL GELY avait connue un bon succés avec plus de 200 représentations; vraissemblablement, en grande partie grâce au duo de grands comédiens que sont ANDRE DUSSOLIER et NIELS ARESTUP. Le réalisateur Allemand VOKER SCHONDORFF a trouvé là le sujet d'un film pour signer son retour au cinéma après 28 films dont "le tambour" palme d'Or à Cannes (1979). Il ne pouvait avoir meilleurs acteurs pour transposer la pièce au cinéma à un moindre coût (4 millions de budget)avec l'aide, pour le scénario, de... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 18:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 février 2014

ART - HOMMAGE A MICHEL ANGE

FREDERICO FELLINI a toujours révé de faire un film avec une seule image. MICHEL-ANGE dont nous fêtons le 450 ième anniversaire de sa mort , l'avait, lui, réalisé en 1504 à partir d'une commande d'un tableau peint sur "la sainte Famille". Il me parait intéressant pour ceux qui en douteraient, de montrer qu'il est possible de raconter une histoire complète, parlant du passé jusqu'au futur,à partir d'une simple image du présent. J'ai choisi de démonter la "Stucture" de cette détrempe pour illustrer mon propos qui, avec les... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 00:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 février 2014

CINEMA - THE GRAND BUDAPEST HOTEL : CAPHARNAUM BURLESQUE

Pour tout vous dire j'ai hésité entre commenter une comédie satirique qui a fait son succès par le bouche à oreille du public français en réalisant, en une semaine, plus d'un million de spectateurs :"Les crocodiles de BOTSWANGA" et ce capharnaüm burlesque qui sort ce mercredi et dont toutes les critiques couvrent d'éloges : "THE GRAND BUDAPEST HOTEL". L'un réalisé avec les moyens du bord et l'autre assis sur le succès de son réalisateur.     Du premier , car rien après tout vous empêche de le voir encore en... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 15:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2014

CINEMA- LES BRUITS DE RECIFE : ECOUTEZ -VOIR LE BRESIL !

    Ce n'est pas le film qui fera l'objet de pages de pub et pourtant si vous ne devez choisir qu'un film à  voir cette semaine je vous recommande, chaudement, "les bruits de Récife" du Brésilien KLEBER MENDONCA FILHO, sauf si vous êtes un mal entendant. Ce film, sorti au Brésil en 2012 a fait l'objet de multiples récompenses dans tous les festivals dont le prix de meilleur film à la mostra de Sao PAULO. Il sort à présent seulement en France. C'est un  petit bijou du ciéma Brésilien.    ... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2014

BANDE DESSINEE -LE PRINTEMPS DES QUAIS: HOMMMAGE A PAUL CARPITA

C'est très rare qu'une bande dessinée se consacre à rappeler le parcours d'un réalisateur pour la réalisation de son film de référence dont la critique a dit, en le découvrant 30 ans plus tard, que c'était "le chaînon manquant entre le Cinéaste Renoir et la Nouvelle vague". PAUL CARPITA était un de ces jeunes Français qui pendant la guerre avait fait la résistance aux côtés des Communistes et qui après la guerre était devenu un instituteur d'école qui avait la passion du Cinéma. Avec ses idées de gauche, il avait décidé de faire du... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2014

CINEMA - ONLY LOVERS LEFT ALIVE : AMOUR ETERNEL

JIM JARMUSCH fait partie de l'avant garde des cinéastes américains indépendants. Il est du genre à s'opposer au business par principe. Pour mener cette carrière de réalisateur totalement  libre, il avait même réussi à monter sa propre maison de production, ce qui lui permettait de posséder le négatif de  tous ses films. Mais un échec avec avec son dernier film a tout remis en cause. Il a dû vendre sa grande maison, en remonter une plus modeste; mais à présent il n'est plus indépendant ce qui explique que pour son dernier... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 17:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]