21 avril 2013

CINEMA- L'ECUME DES JOURS: PROJECTION DE LA REALITE

"L'écume des jours";j'ai pour ce livre de BORIS VIAN une attache particulière liée au fait qu'à 3 ou 4 jours prêt nous avons été conçu et on est né en même temps. J'avais 18 ans quand je me suis décidé à l'acheter dans son format de poche 10/18. Comme je n'arrivais pas à dépasser le chapitre 30, je l'ai rangé dans ma bibliothèque pour ne le ressortir que 50 ans plus tard. Une fois de plus j'avais un mal fou à dépasser les 30 premiers chapitres, mais cette fois je n'étais pas disposé à lâcher prise et je décidais de prendre le... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 18:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

13 avril 2013

CINEMA- GRANDMASTERS : ON TROUVE TOUJOURS un jour ou l'autre PLUS FORT QUE SOI

 Voilà encore un film familial pour les vacances scolaires qui plaira à la jeunesse. GRANDMASTERS ("LES MAITRES") nous arrive de Chine. C'est plus qu'un simple film de KUNG-FU; WONG KAR WAI y a travaillé 10 ans comme on brode un costume d'époque qui fait l'élégance des femmes chinoises, stylé dans les moindres détails. Il a d'abord fait le tour de la Chine pour rencontrer les maîtres du Kung-FU et des arts martiaux qui s'en inspirent. Son idée de départ: comprendre  qui était IP MAN ce grand maître né en 1893 et mort... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 18:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 avril 2013

CINEMA- LES GAMINS :ENTERREMENT DES REVES D'ADOS

Enfin une comédie française qui redresse le niveau des derniers films du genre sortis en salle. Il n'y a pas de miracle, le réalisateur ANTHONY MARCIANO et son co-scénariste MAX BOUBLIL ont commencés par travailler à l'idée du film, puis a écrire le scénario pendant 2 ans pour en faire une histoire de 1h 50, en se réservant le droit d'ajuster la trâme pendant le tournage:" avec "les GAMINS" on a voulu s'appuyer sur le naturel des dialogues et la vérité des personnages, quitte à se priver de vannes qui nous faisaient hurler de rire... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2013

CNEMA- OBLIVION : LA MEMOIRE DE L'AMOUR

Avec 120 millions de dollars de budget et des acteurs comme MORGAN FREEMAN, TOM CRUISE et OLGA KURYLENKO on a là les ingrédients pour que le film de science-fiction soit un bon spectacle de divertissement familial pour les vacances scolaires qui se pointent alors qu'on range les skis. Autre éléments qui rassure c'est le choix du Réalisateur JOSEPH KOSINSKI dont OBLIVION était déjà son roman de science fiction graphique. Comme il a suivi l'ecole d'architecture et de design puis il s'est exercé avec l'info graphie, les jeux vidéos ,... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2013

CINEMA- LA BELLE ENDORMIE: QUI DECIDE?

MARCO BELLOCHIO n'est pas un nouveau venu dans le cinéma engagé. A 73 ans ce réalisateur Italien continue à gratter où ça fait mal. Sorti du centre de cinéma expérimental de Milan. Dés 1961 il est sorti du cinéma conformiste du réalisme italien des années 50, pour se lancer dans le film politiquement engagé et subversif comme son "diable au corps" (1966). Ses films ont souvent été en lien avec des problèmes d'actualité qui divisent la société. Aujourd'hui cet ancien marxiste sympathisant du parti radical, libéral et social... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2013

DOCUMENTAIRE- FREE ANGELA: POWER TO ANGELA!

  Lorsqu'il y a quelques semaines j'ai relu l'autobiographie d'ANGELA DAVIS**, je ne comprenais pas pourquoi celà n'avait pas inspiré les réalisateurs de cinéma depuis un premier documentaire qui datait de 1972?. En 1971, j'ai fait parti de ces milliers de jeunes qui rêvaient d'avoir une soeur cadette comme elle, et qui ne supportaient pas l'idée que l'on puisse lui faire du mal. Sa beauté et son intelligence (elle enseignait la littérature et la philosophie dans une université d'ALABAMA) nous faisait lui porter un amour sans... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2013

CINEMA- EFFETS SECONDAIRES : MANIPULATION DE TOUS LES INSTANTS

  Pour DUSTIN,HOFFMAN à76 ans, il réalise son premier film alors que STEVEN SODERBERG décide à 50 ans d'arrêter la réalisation :" je dois me réinventer en tant qu'artiste; depuis la réalisation du "CHE" je ne voulais plus me retrouver à réaliser des films...J'avai pas envie de tirer ma référence sur des regrets". Après sa dernière réalisation il compte se consacrer à la peinture, à l'ecriture d'un livre sur ses expériences au cinéma, monter une pièce de théâtre et pourquoi pas tourner des téléfilms: " la télévision est un... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2013

CINEMA- QUARTET : une façon de sensibiliser à l'opéra

  DUSTIN HOFFMAN a suffisamment été irréprochable dans sa carrière d'acteur pour qu'à 76 ans on lui accorde le droit de passer de l'autre côté de la caméra. Ce fils de juif ukrainien né à Los Angeles avait commencé par faire contraint et forcé par sa mère du piano classique et apprendre le solfège. 10 ans plus tard quand son frère lui fait découvrir la musique JAZZ il se lance dans l'idée de devenir pianiste de Jazz, mais sa mère interrompt immédiatement ses études: pianiste classique ou rien. A 21 ans, un musicien lui fait... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 13:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 mars 2013

CINEMA- LE PREMIER HOMME: SA PASSION ET SES ANGOISSES

ALBERT CAMUS ne s'identifiait pas comme un écrivain mais comme un créateur:" je suis un artiste qui crée des mythes à la mesure de sa passion et de ses angoisses..... J'essaie d'écrire une histoire qui ne soit pas une sorte de mythe organique mais un roman direct.... Les deux dangers qui menacent l'artiste sont le ressentiment et et la satisfaction... Chaque artiste garde au fond de lui une source qu'il alimente pendant sa vie: ce qu'il est et ce qu'il dit..... je rêve de l'aimable silence d'une mère et de l'effervescence d'un homme... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 18:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 mars 2013

CINEMA- QUEEN OF MONTREUIL : CA PLEURE,CA RIE, ON VIE !

Prenez une Islandaise,envoyez la vivre dix ans dans la banlieue de Montreuil et demandez-lui de vous raconter une histoire; vous obtenez QUEEN OF MONTREUIL (REINE DE MONTREUIL).SOLVEIG ANSPACH a réussi le pari de faire ce qu'on appelle un film "débrouille" avec 500 000 euros qui, dit-on, lui ont été donné par ROBERT GUEDIGUIAN qui fait des films où l'amitié et la fraternité sont des valeurs vraies. "Dans la vie on ne sait jamais quand ça va sauter, donc on fait quelque chose avec le temps qu'on a" dit-elle. Même pour son film elle... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]