21 mai 2012

CINEMA- SUR LA ROUTE : VOYAGE INITIATIQUE D'UN PAUME

Je me suis longtemps demandé  quel genre était vraiment le "road movie" issue des années 60 ?. Aujourd'hui avec le film de WALTER SALLES que lui a trouvé FRANCIS FORD COPPOLA, je commence à y voir plus clair. "LA ROUTE" est l'élément essentiel, pas simplement le décor de fond non, un lieu de vie à sens unique qu'on parcours à toute vitesse sans beaucoup profiter des rencontres imprévues, du paysage; juste quelques stations d'essence et des aires de repos qui permettent de souffler quelques minutes, le temps que le moteur... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 08:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 mai 2012

CINEMA: MEN IN BLACK III : REMONTEE DANS LE TEMPS

Cette suite 3 de BARRY SONNENFELD est une comédie toujours animée par les frasques  du gentiL WILL SMITH qui avait pris un congé sabbatique pour s'occuper de la carrière artistique de ses enfants (JADEN comédien dans KARATE KID et WILLOW chanteuse de 11 ans en tournée, pendant que sa femme était prise par une série télévisée). Il dit ne toujours pas vouloir se prendre au sérieux et sauter sur toutes les ocassions qui lui permettent d'apprendre et de grandir en tant qu'acteur de cinéma,en faisant des appartées avec la... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 07:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 mai 2012

CINEMA- MOONRISE KINGDOM: LE TEMPS DES AMOURS, DES COPAINS ET DE L'AVENTURE

CANNES s'ouvre cette semaine avec un film Américain réalisé par un jeune cinéaste indépendant qui secoue la sphère cinématographique hoolywodienne. Ce qui ne gâche rien au plaisir de celles et ceux qui ne pourront pas aller sur la croisette, c'est que le film MOONRISE KINGDOM sort, le même jour, sur plusieurs écrans en France.  WES ANDERSON, la quarantaine (Houston 1969), a un parcours assez traditionnel (études de philo,cours metrages super 8) avant d'en arriver au long métrage. C'est un admiratif du cinéma... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 08:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 mai 2012

CINEMA - DE ROUILLE ET D'OS: MELI MELO

C'est le deuxieme film en compétition à Cannes qui sort en même temps sur nos écrans. JACQUES AUDIARD n'est pas un réalisateur à faire les choses à moitié et quand il vise Cannes il fait ce qu'il faut pour retenir l'attention du public-Jury qui distribue les palmes comme d'autres distribuent les légions d'honneurs qui depuis Napoléon sont les hochets des m'as-tu-vu du chaud bees et de la société civile des nantis.... avec quelques fois d'heureuses surprises. j'ai pour "De Rouille et d'os" la même réticence que le critique... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 07:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 mai 2012

CINEMA- CHERCHER LE GARCON: UN ANNEAU D''OR DANS LES NUAGES

Quand on posait la question "qu'est ce que l'amour?" Le poète ARAGON répondait: "un anneau d'or dans les nuages"; Saluons donc ici ce premier long métrage court (1h10mn) d'une nouvelle venue DOROTHEE SEBBAGH. Après des études à la grande école du cinéma de Paris (Fémis) elle s'était essayée au court métrage avant de se lancer sans succés dans 2 projets de grands films, au point qu'elle avait faillie renoncer au cinéma:"Aucun de mes films ne se faisant, je souffrais beaucoup. Je ne voulais plus écrire, plus tourner et c'est là... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 14:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mai 2012

CINEMA- LA MAMAN : LE MAL D'AMOUR

ALEXANDRA LECLERE est une autodidacte du cinéma qui, depuis 10 ans, fait son chemin dans les films qui ont les problèmes famillaux pour thème. Elle avait commencé avec un court métrage "bouche à bouche" en s'inspirant des relations pas toujours faciles avec sa soeur: "il se trouve que cela a plu" au public et à la critique; elle a donc enchainé en transformant son film en Long métrage, 2 ans plus tard : "les soeurs fachées" (2004). Elle obtient la participation d'ISABELLE HUPPERT puis elle harcelle l'agent de CATHERINE... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 mai 2012

CINEMA- THE THEATRE BIZARRE: ANTHOLOGIE DE L'HORREUR

On ne peut pas dire que je soit fan de tout ce qui est horreur, mais parait que nous avons tous en nous des peurs et des désirs pervers qu'il est bon, de temps en temps, de faire remonter à la surface de ce que nous considérons comme notre monde réel. Vivre ces expériences à travers le cinéma est parait-il un moindre mal?. La sortie cette semaine de "the théatre bizarre" est l'occasion de gouter à l'anthologie de l'horreur gore afin d'expulser notre part d'abject. Ce film se veut un hommage à l'art du grand Guignol théâtre ouvert à... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2012

CINEMA- MISS BALA : LE MEXIQUE EN OTAGE

Gerardo NORANJO est un jeune mexicain qui n'a pas froid aux yeux pour dénoncer les travers de son pays, otage du système mafieux (le cartel des narco traficants controle 70% des villes, l'économie et le monde politique sont sous la dépendance de cet argent sale). Avec "Miss Bala" il dénonce ce crime organisé qui a la corruption pour fond de commerce. Sa caméra est sans concession pour donner à voir ce qui se passe d'inquietant qui fait que la population est prise entre deux feux et subit au quotidien la réalité de cette... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 avril 2012

CINEMA- L'ENFANT FOURMI : OUVRIR LA PORTE DE LA CONSCIENCE

CHRISTINE FRANCOIS a voulue faire un film de fiction ancré dans le "terreau documentaire" comme elle dit: "j'ai mélangé  imagination et observation pour faire danser le fictionnel avec le réel dans lequel elle s'ancre". On connait son attachement pour les enfants qui sont maltraités (c'est elle qui a réalisé un documentaire sur "la brigade des mineurs" dont s'est servie MAIWENN pour son film "polisse"). Son regard s'est porté cette fois sur les enfants du BENIN qui sont aujourd'hui encore trop souvent les victimes des croyances... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 07:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 avril 2012

CINEMA- TYRANNOSAUR : LA FIN DE L'ESPECE HUMAINE

Ce tyrannosaur est très british et c'est l'acteur PADDY CONSIDINE qui pour son premier film en tant que réalisateur nous fait revivre les derniers instants de ce grand prédateur humain; JOSEPH symbolise toute l'Angleterre qui est en voie d'extinction après la chute du météore capitaliste. Rien n'est laissé au doute, le monde de ce dinosaure humain n'est autre que le quartier populaire de Glasgow classé banlieu résidentielle. C'est un monde chaotique et misérable où les êtres humains sont devenus de monstrueux... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]