15 décembre 2016

CINEMA - PATERSON : PORTRAIT D'UNE VILLE PERDUE

  Lorsqu'on s'avance vers les fêtes, on a tendance à s'intéresser un peu plus à l'existence des choses et des êtres. JIM JARMUSCH a attendu longtemps pour nous introduire dans sa façon d'aborder l'existence des choses à travers la poésie au cinéma. Sa mère, critique de cinéma dans l'OHIO, l'a d'abord conduit à étudier la littérature, puis à s'essayer à la musique et à la poésie pour finir par se fixer un avenir dans le cinéma indépendant. Comme beaucoup d' Américains, il s'est intéressé à la poésie Nord américaine de... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 décembre 2016

CINEMA - MANCHESTER BY THE SEA : LES ALEAS DU QUOTIDIEN

Il arrive que pour la même semaine on trouve deux films qui traitent d'un même sujet de façon totalement différente. C'est le cas Ici pour "MANCHESTER BY THE SEA" et "PERSONNAL SHOPPER". Le sujet est le DEUIL; l'Américain KENNETH LONERGAN a choisi un Homme comme personnage principal, le Français OLIVIER ASSAYAS a lui préféré une femme.... "Manchester by the sea" (MANCHESTER PAR LA MER) est une ville du Massachusetts qui a pris cette appellation depuis 1989: " j'ai aimé passer du temps sur l'Océan et dans les criques même si la... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 décembre 2016

CINEMA - PERSONAL SHOPPER : MEDIUM ET SPIRITISME NE FONT PAS BON MENAGE

  Aujourd'hui on a les outils technologiques pour communiquer avec n'importe qui à l'autre bout de la planète et on est passé au stade où on essaie de communiquer jusqu'au fin fond de l'univers dans l'espoir que d'autres êtres nous répondront un jour. Au 19iéme siècle il en allait autrement, le courrier papier, le journal avait la belle vie. Aussi quand on a commencé à découvrir la Fée électricité et ses bien faits en matière de communication, on n'a pas tardé à vouloir communiquer avec les esprits et à essayer de faire parler... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 décembre 2016

CINEMA - BACCALAUREAT : QUESTION ROUMAINE

  Cette semaine on va faire l'actualité avec deux films sur la ROUMANIE et le LIBAN qui sont deux pays qui se ressemblent par bien des points et qui en fin de compte apportent une réflexion complémentaire pleine d'interrogation, en faisant dans le film noir. Les deux réalisateurs accordent une place importante à la réalité du présent. "BACCALAURÉAT" est le film de CRISTIAN MANGIU qui a décroché le prix de la mise en scène au dernier festival de Cannes. D'abord, évacuons l'idée simpliste selon la quelle il suffirait de... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 décembre 2016

CINEMA - GO HOME : POUR RENTRER CHEZ SOI ENCORE FAUT-IL EN AVOIR UN.

    La réalisatrice libanaise JIHANE CHOAÏB se plaît à traiter des problématiques du retour chez soi, étant, elle -même, une ancienne exilée en terre étrangère pour  fuir la guerre civile du LIBAN. Elle en avait fait l'histoire de son film "PAYS Rêvé" en 2011 qui traitait du retour au pays transformé depuis son exil et où il faut retrouver sa place. "GO HOME " se veut une approche plus directe. NADA est une jeune libanaise exilée à Paris depuis son enfance, son frère  SAM (MAXIMILIEN... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2016

HISTOIRE - COMMENT EST NE LE CASTRISME : le 26

Il y a des coïncidences qui interrogent. Aujourd'hui 26 Novembre 2016 on a appris la mort de FIDEL CASTRO à 90 ans. Aussi étrange que cela paraisse? l'HISTOIRE nous rappelle qu'un autre 26 a marqué la naissance de ce qui allait DEVENIR " le CASTRISME". Petit rappel de ce moment particulier. Le 12 mars 1952 Le militaire RUBEN FULGENCIO BATISTA, qui avait fait ses armes avec la junte qui avait dirigée CUBA de 1933 à 1940, décide de prendre le pouvoir à CUBA avec le soutien de l'AMERIQUE. Fidel Castro est... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2016

CINEMA - SULLY : L'ORDRE DES PRIORITES

  Les Héros ne sont jamais tout seul; ils sont ceux qui sont mis en avant pour avoir pris les bonnes décisions au bon moment et qui ont permis d'éviter le pire; certains sont mort en se sacrifiant, d'autres deviennent des légendes vivantes. Tous rentrent dans l'Histoire de l'humanité mais aucun n'est immortel. Un jour où l'autre, ils s'effaceront de la mémoire collective. C'est pour cela que le travail de mémoire doit se perpétuer de génération en génération le plus longtemps possible et tant mieux si le cinéma peut... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2016

CINEMA - MA' ROSA : LE QUOTIDIEN PHILIPPIN

  A 56 ans,  Le réalisateur Philippin aujourd'hui célèbre hors de son pays BRILLANTE MENDOZA continue de faire des portraits vérités de la société PHILIPPINE avec au centre sa ville de MANILLE.     Les PHILIPPINES c'est un ensemble de 7000 îles d'Asie du Sud Est dont 2000 n'ont même pas de nom alors que seulement 1000 sont occupées par plus de 100,5 millions d'habitants. Le fait qu'il y ait plusieurs langues et dialectes fait qu'il est difficile de parler d'une unité de culture. Manille, la capitale de... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2016

cinema - ALLIES : TIRE-T -ON DANS LE MÊME SENS PARCE QU'ON EST AMOUREUX ?

  Les producteurs, surtout américains, aiment miser gros sur un film quand ça peut leur rapporter encore plus de blé. Peu importe la qualité de l'histoire; ce qui compte c'est d'avoir les ingrédients qu'ils conviennent pour faire un film de divertissement et d'action qui attire le grand public ouvert au n'importe quoi pourvu qu'ils puissent se distraire . Recette: Prenez deux bons comédiens la mode genre BRAD PITT et MARION COTILLARD Un réalisateur d'expérience une histoire de préférence Romance avec des actions violentes... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 novembre 2016

CINEMA - SEUL DANS BERLIN : LES GENS MODESTES REAGISSENT A LEUR FACON POUR ETRE UTILE PLUS LONGTEMPS

    On ne peut pas apprécier un film de divertissement comme un film de fiction historique. ils n'ont pas le même objectif, la même responsabilité vis à vis du public averti par les critiques sérieux  qui, par leurs écrits, les éclairent de façon honnête et pas seulement pour s'aquitter d'un travail qui devient une corvée dont il faut se débarrasser semaine après semaine.   On connaît l'acteur Suisse VINCENT PEREZ, 52 ans. Jusqu'en 92 il a joué dans quantité de films d'époque et a même décroché le... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 06:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]