03 octobre 2011

CINEMA- DRIVE: POLAR SILENCIEUX

"DRIVE" est un film dans le quel les dialogues sont souvent réduits aux bruits de moteur lancé en pleine vitesse avec des personnages qui débordent d'énergie tout en restant silencieux. Pour son premier long métrage l'américain NICOLAS WINDING REFN a optenu le prix de la mise en scène au festival de Cannes. Afin d'adapter le livre de JAMES SALLIS* au cinéma "grand public" comme il dit, le scénariste HOSSEIN AMINI a du changer plusieurs choses comme le recours fréquents au flash-back qui ramenait le lecteur au passé du... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 11:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 octobre 2011

CINEMA- DE BON MATIN : MECANIQUE INFERNALE

Inspiré par un fait divers en suisse, "DE BON MATIN" de Jean Marc MOUTOUT est un film qui place tout le monde devant ses responsabilités: chacun est responsable de ce qu'il devient. Comme pour "drive" (voir commentaire précédent) ici encore le réalisateur est avare de dialogue mais il a plus recours au flash-back pour faire défiler le passé de ce cadre moyen mis au placard et qui un jour a tué par deux fois les supérieurs qui l'avaient mis au placard. "Paul (jean pierre DARROUSSIN),précise le réalisateur, n'est pas un saint homme... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2011

CINEMA- PURE : REQUIEM POUR UNE VIE MANQUEE

"pure" le film de la suédoise LYSA LANGSETH a été recompensé à plusieurs reprises dans son pays, ce qui montre qu'il s'agit-là d'un sujet qui touche non seulement par ses qualitées cinématographiques mais aussi par le mal vivre actuel des gens. Dans une interwiew elle explique que c'est à 13 ans qu'elle a découvert en regardant à la télé une pièce de STIG LARSSON quelle s'est demandée si on avait le droit d'écrire comme ça quelque chose d'aussi horrible et drôle à la fois:" j'ai adoré cette pièce et j'ai compris que l'on pouvait... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2011

CINEMA- LES HOMMES LIBRES: LA MEMOIRE REPAREE

Il y a comme ça des moments de l'histoire que l'on passe sous silence sous pretexte que l'on est pas prêt a affronter cette réalite, puis que l'on oublie. Après avoir été plongé longtemps dans l'ignorance d'un des épisodes de l' histoire de la dernière guerre mondiale avec la france occupée, ISMAEL FERROUKHI  a découvert à  travers un article de journal (le nouvel obs)  l'existence d'une communauté maghrebines de IOO OOO personnes réparties dans plusieurs villes industrielles du pays avec une... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2011

CINEMA - LA BRINDILLE : PROBLEME FEMININ MAIS PAS QUE

Les personnes qui sont venus voir mon blog savent que son but n'est pas de raconter l'histoire des films sélectionnés car moi même j'aime pas qu'on me raconte l'histoire avant de l'avoir vu et ça évite qu'à travers les commentaires en retour on ait souvent l'impression que l'on n'a pas vu le même film. l'objectif reste d'essayer de donner a voir ce qu'il y a à chercher pour mieux comprendre."LA BRINDILLE" est le genre de film que l'on aurait tendance à écarter, non pas parce qu'il ne serait pas intéressant mais à cause de la... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 11:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 septembre 2011

CINEMA - LA FEE : LE CINEMA COMME BAGUETTE MAGIQUE

DOMINIQUE ABEL avec FIONA GORDON et BRUNO ROMY se sont attachés à redonner au cinéma la poésie des images qui font rire les spectateurs en partant de l'idée que la poésie nourrit le rire et réciproquement avec pleins de couleurs qui agissent sur les sens pour un langage visuel. Le film " LA FEE" s'apparente assez aux "fumetti" (nom donné aux bandes dessinées italiennes) cher à FREDERICO FELLINI qui a écrit plusieurs scénario dans sa jeunesse. Fellini disait avoir été influencé par les fumetti comiques : "c'est parce que j'ai vu... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2011

CINEMA- ET MAINTENANT ON VA OU ?: SAGESSE OU UTOPIE ?

La réalisatrice Libanaise NADINE LABAKI traite avec ce film un sujet qui est, hélas, toujours d'actualité et qui n'a toujours pas trouvé de réponse ( c'est pour cela que la question " Et Maintenant on va Où?" est posée seulement à la fin du film). Certains on voulu voir ce film comme une utopie ( une réalité difficilement accéssible voir un reve irréalisable);le propos de LABAKI ne me semble pas celui là car le cinéma est parfois comme ici une façon de réflèchir sur le réel à partir d'une représentation fictionnelle qui montre... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 08:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 septembre 2011

CINEMA- HABEMUS PAPAM: C'EST PAS PIERRE

"Habemus Papam" le film de NANNI MORETTI qui sort cette semaine sur les écrans français illustre bien ce que j'ai écrit dans le bandeau qui servira de présentation pour la nouvelle saison du cinéma. NANNI MORETTI a fait là une oeuvre cinématographique originale qui avait besoin d'un grand acteur comme MICHEL PICCOLI pour transformer cette fiction en film indépendant parfaitement maitrisé qui assume ses responsabilitées esthétiques en affirmant le style de son auteur car il y a, ici encore, quelque chose de lui (il... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 09:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 septembre 2011

CINEMA- AUREVOIR : FORMULE DE POLITESSE REFUSEE

Il y a comme ça des films qui demandent beaucoup de persevérance pour franchir les obstacles politiques d'un pouvoir intolérant. "AUREVOiR" de l'Iranien MOHAMMED RASSOULOF n'a pas échappé à la censure du ministère de la sécurité qui a employé tous les moyens pour imposer le boycot avec des critiques négatives à partir d'un faux synopsis et des accusations mensongères de trahison par une vision négative sur l'IRAN et sa république Islamique. Pourtant c'est pas les concessions faites à plusieurs reprises avec le réaménagement du... [Lire la suite]
Posté par alex-6 à 08:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2011

AOUT

CARTES POSTALES du CINEMA et autres Lieux C'est pas encore la rentrée on va donc en rester aux "films de vacances" qui permettent en cas de caprices météorologiques de garder la famille soudée. Beaucoup d'autres lieux permettent de se divertir et de garder le sens de la culture dont on est si souvent privé le reste de l'année.
Posté par alex-6 à 08:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]