CAMPING

 

Retour au Présent: Beaucoup de familles commencent à plancher pour savoir où passer les prochaines vacances en fonction de budgets de plus en plus serrés; parfois on se "casse la tête pour rien". Le bonheur n'est peut être pas si loin qu'on le croit; il faut juste accepter les surprises de la vie et se laisser porter comme sur la rivière, en canoë kayak; c'est du moins comme ça que le réalisateur BRUNO PODALYDES le conçoit à travers son film qu'il a voulu comme un acte de résistance à cette vie quotidienne de plus en plus stressante et violente où nos moindres faits et gestes sont sous le contrôle de caméras vidéo, de smart phone dans une société basée sur la vitesse et l'individualisme. avec "Comme un avion" il nous livre une jolie leçon de vie: "Il faut juste choisir, dit-il, où on met son propre luxe, on ne peut pas être riche en tout". Il faut apprendre à prendre son temps.

 

CANOE

 

Pour illustrer son exemple, il nous a concocté une petite escapade dans les environs d'un grande ville dans le département du Rhône et du Loiret où serpente une rivière qui fait le bonheur de kayakistes. C'est pas un réalisateur qui aime bousculer les acteurs qu'il dirige; avec lui c'est jamais "c'est bien" où "c'est pas bien", il s'efforce de mettre tout le monde en confiance pour obtenir au final ce qu'il attend de chaque scène. Il a tourné son film de manière chronologique:" j'avais envie de partager des images de linge frais étendu dehors, d'absinthe, de guinguette, de vent dans les arbres, de rayons de soleil en évitant la nostalgie et ce côté "c'était le bon vieux temps"...je regrette souvent que les gens ne s'engagent pas dans des choses qu'ils pensent être sans lendemain: une rencontre, un dîner, un livre qu'on ne finira jamais... moi ces petits bouts de rien et de tout me comblent....Ce n'est pas facile d'être dans un autre rythme que ceux qui vous entourent, ne pas être obligé constamment de rendre compte de où on est ,de ce qu'on fait même amicalement à des gens bienveillants. Je fais du cinéma pour ranimer la vie. C'est une façon de ré accéder au bonheur".

 

canape

 

Comme beaucoup de jeunes réalisateurs, il a décidé de s'approprier le rôle du personnage principal histoire de se moquer de lui même. Afin d'animer cette"river movie" il s'est entouré du talent de SANDRINE KIBERLAIN  qui joue le rôle de sa femme Rachel qui le pousse à se jeter à l'eau; de celui complémentaire d' AGNES JAOUI (Laetitia) qui tient la guinguette et arrondis ses fins de mois en lavant le linge des résidents, une petite communauté qui vie en autarcie; VIMOLA PONS est la serveuse Méla, MICHEL WILLERMOZ (Christophe) et JEAN NOEL BROUTE (Damien) bricolent en buvant de l'absinthe (un vend des chaussures au noir et un autre peint des matriochkas). Avec un passage éclair de PIERRE ARDITI en pêcheur ronchon.

 

guingette

 

la riviere

 


 

 

 

 

 

 

Je vous laisse le plaisir de découvrir cette histoire qui apporte une bouffée d'air frais pour cette période estivale qui sera peut être caniculaire ...

un film pour se changer les idées en famille ou en solitaire.

Durée du film : 1 h45

PS: notre amie cinéphile DASOLA semble s'être beaucoup ennuyé :lire son commentaire http://dasola.canalblog.com/

 

camping g

 

*