OCOUV

Peut-on reprocher à EMIR KUSTURICA d'être hanté par la guerre et par les désastres qu'elle a causé dans sa ville de naissance SARJEVO dans un temps pas si lointain que pourtant beaucoup semblent avoir oublié ? Comme le titre de son premier film multi récompensé : " TE SOUVIENS-TU DE..." il se souviens, mais plutôt que de faire dans la tragédie, il a décidé de formaliser ça dans une comédie qui a la forme d'une fable chère à notre illustre JEAN DE LA FONTAINE, c'est à dire qu'aux personnages humains se rajoutent les animaux plus symboliques les uns que les autres. Et comme c'est un grand réalisateur qui sait comment mettre tout ça en images de cinéma, il nous offre avec "ON THE MILKY ROAD" un film de "Démiurge" qui forcément ne plaira pas à tout le monde des iconoclastes qui ne sont attachés à rien.

O9

Kusturica nous conduit à travers sa "voie lactée" sur une route semée d'embuches qui ne ressemble guère à celle que les poètes anciens décrivaient comme "le chemin des Dieux" ou "la voie de l'immortalité". Au bout, il nous fait débarquer dans un village de campagne perché tout en haut d'une colline avec des deux côtés la guerre et ses combats qui font rage, arme lourde, obus... sans que cela ne perturbe la vie des habitants haut perché qui vaquent à leurs occupations paysannes entourés de leurs animaux, domestiques et sauvages qui comme le faucon pèlerin préfère danser au son de la musique d'un xylophone. Dans ce petit paradis, un soldat vient chaque jour à dos d'âne après avoir traversé au milieu des échanges de tirs pour prendre du lait pour le petit dej' des troupes. Kosta (EMIR KUSTURICA), soldat solitaire, rencontre là la très belle laitière Nevista (MONICA BELLUCCI) et en tombe vite amoureux aux point de l'épouser. Ce qu'il ignore c'est que sa belle se cache là pour éviter un général anglais  jaloux qui la poursuit en quête d'une vengeance et qu'elle a été promise au frère de Miléna , un tireur d'élite dont le  retour est imminent. Pour sa part Kurt, qui joue du Xylophone, a sans doute été longtemps un ermite mais il semblait à présent vivre un amour tranquille avec MILENA; il n'hésite pas à revenir près de son nouvel amour pour qu'elle lui recouse son oreille (une partie de son moi égarée). Le mariage se déroule le jour même où le frère de NEVISTA épouse lui aussi sa dulcinée. La fête, le mariage, le bonheur cela ne dure qu'un temps dont il faut savoir profité. Ne respectant rien, des soldats d'élite, sans que l'on sache quelle mouche les a piqué ?, massacrent les invités et témoins et se mettent à la poursuite des deux mariés qui ont échappés au massacre. Miléna (SLOBODA MI COLOVIC) taille les mains de ceux qui essaient de s'emparer de sa pendule détraquée (pour la réparer?) symbole du monde détraqué et de son amour perdu....

O5

Et les animaux dans tout ça me direz-vous; et bien ils sont la et bien là avec un rôle hautement symbolique: la vache laitière est celle qui nourrit indifféremment tous ceux qui veulent de son lait. La poule, elle, est plus regardante; quand elle pond un oeuf il faut qu'elle se regarde dans un miroir; et un oeuf ça ne nourrit pas grand monde. Quand au mouton c'est le peuple sacrifié pour le bien des puissants. l'âne est fidèle à son maître et les oies blanches et pures continuent à alerter du danger qui se prépare (elles trempent les pattes dans un baignoire de sang) alors que le serpent lui se contente de prendre un bain dans une flaque de lait (il symbolise la corruption) alors que le faucon est le pèlerin des deux fugitifs (on le voit sur l'épaule de kosta en fuite). Même les légumes ont leur utilité comme par exemple la courge qui sert de bouée dans la rivière. Ajoutons pour finir que le pendule et le puit ont eux aussi leurs raison d'être.

010

C'est le premier film de kusturica qui a pour sujet une histoire d'amour mais pas que...

Dans la première scène, il rend hommage à MICKHAIL KALATOZOV qui avait remporté la palme d'or à Cannes en 1957 (Bellucci regarde une scène du film :"quand passe les cigognes" son film préféré).

Côté acteur je ne pense pas que BELLUCCI ait été prise pour seulement convaincre le jury de la Mostra ni que sa façon de parler, chanter, danser comme une paysanne soit involontaire Kusturica a 63 ans mais n'est pas lucre au point de se laisser totalement évincer par la belle Italienne....

O4

Faut-il insister sur la qualité des décors et la beauté  des paysages  même tordus dans la douleur de la guerre ?

Rappelons simplement que le parcours cinématographique de ce grand cinéaste qui suscite depuis toujours la polémique avait commencé par faire des études de cinéma au FAMA académie cinéma de Prague et que des ses premiers courts métrages il avait en 78 emporté le prix du  festival étudiant. Lorsqu'il est retourné à SARAJEVO c'est la télévision qui lui a offert un contrat. En 1985 il a été une première fois primé palme d'or à Cannes ("Papa est en voyage d'affaires"). Devenu le représentant du groupe de Prague, en 93 il est parti pour l'Amérique avant de revenir deux ans plus tard pour sa deuxième consécration à Cannes avec son film "UNDERGROUND" qui a suscité beaucoup d'hostilité au point qu'il avait pensé arrêter le cinéma (On lui reprochait son amitié pour POUTINE). Mais en 98 il retombe sur ses pattes avec "CHAT NOIR,CHAT BLANC", une farce débridée. 7ans plus tard il préside le festival de Cannes.

O11

Aujourd'hui avec son dernier film et sa façon personnelle d'oeuvrer pour la paix à travers une fable où les gentils sont obligés de fuir ce monde de détraqué, Kisturica ne risque pas de faire taire ses détracteurs :

" Avec ce film je tourne définitivement la page de la guerre de l'ex Yougoslavie malgré qu'on continue de vivre dans un monde de guerre. Ce film est la suite d'un court métrage que j'ai réalisé pour un projet collectif baptisé Words White Gods dans lequel je jouais un moine. Mon film est constitué de Trois histoires en une:

1- Une femme tente d'échapper à un espion anglais dans la Yougoslavie de 1990

2-Durant la guerre D'Afghanistan un homme a parcouru 20km pour ravitailler un camp militaire Russe. Le camp a été détruit mais lui a survécu grâce aux serpents.

3- En Bosnie un homme a réussi à retrouver la liberté en dirigeant un troupeau de moutons à travers un champ de mines. 

Le tournage, beaucoup à l'extérieur, a été très long; on s'est battu contre les éléments. Je cherchais des paysages qui transcrivent l'intimité des rapports entre les protagonistes avec un homme et une femme prêts à se sacrifier dans la nature.

Je ne referais plus un film en tant qu'acteur et réalisateur; être réalisateur c'est tout contrôler alors qu'acteur on est un élément d'ensemble. Passer de l'un à l'autre est très difficile."

Durée du film : 2h 05

0 2

*